GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 12 Février
Mercredi 13 Février
Jeudi 14 Février
Vendredi 15 Février
Aujourd'hui
Dimanche 17 Février
Lundi 18 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • L'ex-cardinal McCarrick, accusé d'abus sexuels, a été défroqué par le Vatican (officiel)
    • Un général iranien accuse le Pakistan de soutien à un groupe ayant perpétré un attentat meurtrier
    • Syrie: de nombreux civils sont encore présents dans le dernier réduit du groupe Etat islamique (force arabo-kurde)
    • Le Mexique a annoncé qu'il allait injecter 5,5 milliards de dollars dans le groupe public pétrolier Pemex, lourdement endetté
    • Etats-Unis: deux femmes arrêtées pour avoir parlé en espagnol poursuivent la police des frontières (CBP)
    Asie-Pacifique

    Philippines: la reconquête de Marawi progresse

    media Des soldats philippins en marche vers le pont Mapandi à Marawi, le 30 août 2017, après 100 jours d'intenses combats entre armée et insurgés du groupe Maute. REUTERS/Froilan Gallardo

    Dans le sud des Philippines, l’armée avance face aux alliés de l'organisation de l'Etat islamique. La guerre de Marawi, qui a marqué cette semaine ses 100 jours, continue de faire rage dans la plus grande ville musulmane de l'archipel, attaquée par le groupe terroriste Maute au côté duquel combattent des jihadistes venus des pays voisins.

    Avec notre correspondante à Manille,  Marianne Dardard

    En une semaine, l'armée philippine est parvenue au prix d'intenses combats à reprendre la Grande mosquée dont les terroristes avaient fait leur quartier général, en plus de la cathédrale saccagée par le groupe Maute qui a juré d'exécuter tous les non-musulmans.

    Servant au ravitaillement ennemi, un seul pont échappe encore au contrôle gouvernemental. Selon des militaires, sa reconquête devrait permettre de lancer l'assaut final. Dans un communiqué, le palais présidentiel s'est officiellement réjoui d'une progression majeure face aux assaillants.

    Les terroristes détiennent toujours un nombre incertain d'otages utilisés comme boucliers humains. Les combats ont au total tué plus de 600 terroristes et déplacé plus de 300 000 civils.

    En parallèle, le principal mouvement séparatiste musulman en pourparlers de paix avec le gouvernement, le MILF, en français Front moro islamique de libération, a lancé aux alentours de Marawi une offensive inédite contre tous ceux ayant récemment rejoint les rangs de l'organisation EI.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.