GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Irak: une attaque fait 12 morts dans la ville sainte chiite de Kerbala (sécurité)
    • Yémen: les rebelles annoncent vouloir arrêter toutes les attaques contre l'Arabie (dirigeant insurgé)
    • Affaire Karachi: le parquet demande un procès pour Balladur et Léotard (source judiciaire)
    • Respect de la vie privée: Facebook suspend des dizaines de milliers d'applications
    Amériques

    Corée du Nord: Donald Trump met de l'eau dans son vin concernant la Chine

    media Les présidents américain et chinois, Donald Trump et Xi Jinping, en juillet à Hambourg lors du sommet du G20. Patrik STOLLARZ / AFP

    Donald Trump et Xi Jinping ont eu, mercredi 6 septembre 2017, leur premier entretien téléphonique depuis le 12 août. Le sujet de la discussion a été le même que la dernière fois : la Corée du Nord. Même s'il est improbable que le président chinois ait convaincu son homologue américain de poursuivre les négociations avec Pyongyang, le président des Etats-Unis semble avoir changé de ton.

    Avec notre correspondant à Washington,  Jean-Louis Pourtet

    Interrogé sur cette conversation de 45 minutes, Donald Trump l'a qualifiée de très franche et très ferme, ajoutant : « Je pense que le président Xi est d'accord avec moi à 100 %. » Cette déclaration est sans doute légèrement exagérée, car les deux hommes ont des opinions différentes concernant les mesures à prendre pour stopper la Corée du Nord dans ses essais nucléaires. Xi Jinping continue de prôner le dialogue avec Pyongyang, et Donald Trump ne cesse de répéter que les négociations ne mènent à rien - il l'a redit à Teresa May mardi.

    Mercredi encore, il a prévenu que les Etats-Unis n'allaient pas continuer d'accepter ce qu'il se passe en Corée. Il a toutefois admis qu'une intervention militaire n'était pas son premier choix. Comme toujours quand on lui pose la question, il répond : « On verra ce qu'il va se passer. » Trump reproche à Pékin de ne pas exercer suffisamment de pressions économiques sur son voisin. Il a même menacé de couper les liens commerciaux et financiers avec la Chine si elle ne faisait pas plus. Une mesure peu réaliste, qui n'est mentionnée dans aucun des communiqués publiés par les deux gouvernements après la conversation entre présidents.

    → Réécouter sur RFI : Un navire américain défie Pékin en mer de Chine méridionale

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.