GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Entre Pékin et Pyongyang, les relations «n’ont jamais été aussi mauvaises»

    media A Tumen, la frontière entre la Chine et la Corée du Nord, le 30 août 2017. REUTERS/Sue-Lin Wong

    La Chine demande ce jeudi 7 septembre au Conseil de sécurité de l’Onu « de prendre les mesures nécessaires » en réaction au nouvel essai nucléaire mené dimanche 3 septembre par la Corée du Nord. Un nouveau signe de tension dans les relations entre les deux voisins. Celles-ci se se détériorent de façon continue depuis plusieurs mois, dans un contexte de pression internationale accrue sur Pyongyang.

    La Chine a jugé ce jeudi que le Conseil de sécurité de l'ONU devait réagir après le sixième essai nucléaire nord-coréen, effectué dimanche dernier. « Etant donné les derniers développements dans la péninsule coréenne, la Chine convient que le Conseil de sécurité des Nations unies doit apporter une nouvelle réponse et prendre les mesures nécessaires », a déclaré à la presse le ministre des Affaires étrangères, Wang Yi, sans préciser la nature de ces mesures.

    Cette déclaration, qui s’inscrit dans une stratégie chinoise de pression vis-à-vis de son voisin nord-coréen, risque de fragiliser encore davantage les relations entre les deux pays. Celles-ci « n’ont jamais été aussi mauvaises de toute l’histoire », explique Zhao Tong à notre correspondante à Pékin, Heike Schmidt.

    Méfiance de la Corée du Nord

    D’après ce chercheur au Carnegie–Tsinghua Center for Global Policy, à Pékin, « la Corée du Nord n’a jamais fait confiance à la Chine, depuis le tout début ». Pyongyang accuse Pékin d’avoir « toujours agi dans son propre intérêt et parfois même au détriment de l’intérêt nord-coréen », indique-t-il. La normalisation des relations entre la Chine et la Corée du Sud, en 1992, « n’a fait qu’aggraver la situation ».

    Plus récemment, l’Empire du milieu a « exprimé de manière de plus en plus violente son opposition au programme nucléaire de la Corée du Nord », rappelle Zhao Tong. Des déclarations comme celle de ce jeudi se sont multipliées, accompagnées de « mesures de rétorsion de plus en plus dures pour mettre les Nord-Coréens sous pression ». Par conséquent, « les relations ne font que se détériorer davantage ».

    La Chine « prise en otage »

    Contrairement à ce qu’on pourrait croire, la Corée du Nord n’est pas démunie face aux pressions chinoises. Zhao Tong affirme même que Pékin est « pris en otage » par Pyongyang. Si la deuxième puissance mondiale « continue à serrer l’étau autour de l’économie nord-coréenne », elle prend le risque de transformer « son allié traditionnel en un ennemi équipé de l’arme nucléaire ». Aux yeux du chercheur, « c’est pour cela que la Chine est réticente à durcir encore sa pression sur la Corée du Nord ».

    La situation pourrait même devenir catastrophique si le régime de Kim Jong-un estime qu’il « encoure le danger de s’écrouler » à cause des sanctions. « Dans une telle situation désespérante, il est totalement possible que la Corée du Nord menace directement la Chine », s’inquiète Zhao Tong.

    (Avec agences)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.