GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Corée du Nord: un régime obsédé par la possession d'un missile balistique

    media Un timbre évoquant le lancement du missile «Hwasong-14» est montré sur cette photo produite par l'agence nord-coréenne KCNA, le 8 août 2017. KCNA/via REUTERS

    La Corée du Nord a tiré, vendredi 15 septembre, un missile balistique au dessus du Japon, pour la seconde fois en moins d'un mois. Et cela au mépris des résolutions de l'ONU qui vient de lui infliger un huitième train de sanctions. Voici quelques dates clés du développement des programmes balistique et nucléaire de la Corée du Nord dans sa quête pour se doter d'un missile nucléaire susceptible de frapper le continent américain.

    Fin des années 1970 : Pyongyang commence à travailler sur une version du missile soviétique Scud-B d'une portée de 300 km. Premier test en 1984.

    De 1987 à 1992, la Corée du Nord développe des versions du Scud-C (500 km), le Rodong-1 (1 300 km), le Taepodong-1 (2 500 km), le Musudan-1 (3 000 km) et le Taepodong-2 (6 700 km).

    En août 1998, essai de lancement du Taepodong-1 au dessus du Japon. Pyongyang dit avoir voulu mettre un satellite en orbite, les Etats-Unis affirment de leur côté qu'il s'agit un missile.

    Septembre 1999 : le Nord déclare un moratoire sur les essais de missiles à longue portée, avec en toile de fond l'amélioration des relations avec Washington.

    3 mars 2005 : Pyongyang met fin au moratoire sur les missiles longue portée, arguant d'une politique « hostile » de l'administration Bush.

    5 juillet 2006 : essais de tirs de sept missiles, dont un Taepodong-2 (longue portée) qui explose en vol après 40 secondes.

    Corée du Nord: tir de roquettes à courte portée depuis un système de lancement multiple K-136. REUTERS/Lee Jong-kun/Yonhap

    9 octobre 2006 : date du premier essai nucléaire souterrain.

    5 avril 2009 : le Nord lance une fusée longue portée qui survole le Japon et tombe dans le Pacifique.

    25 mai 2009 : deuxième essai nucléaire souterrain ; il est beaucoup plus puissant que le premier.

    13 décembre 2011 : décès de Kim Jong-Il, auquel succède son fils Kim Jong-Un. Dès lors, les programmes militaires nord-coréens vont alors avancer très rapidement.

    12 décembre 2012 : lancement réussi d'une fusée pour officiellement mettre en orbite un satellite civil d'observation terrestre, considéré largement comme un nouvel essai de missile balistique.

    12 février 2013 : troisième essai nucléaire souterrain.

    6 janvier 2016 : quatrième essai nucléaire souterrain. Pyongyang affirme avoir testé une bombe à hydrogène, ce qui est largement mis en doute par les spécialistes.

    7 février 2016 : Pyongyang affirme avoir réussi son deuxième tir de fusée spatiale et avoir placé un satellite en orbite.

    9 mars 2016 : Kim Jong-Un assure que Pyongyang a réussi à miniaturiser une tête thermonucléaire.

    Kim Jong-un suit à la jumelle un essai de tir de missile depuis un sous-marin. Image publiée par l'agence KCNA le 24 avril 2016.. Reuters

    23 avril 2016 : les militaires nord-coréens procèdent à un essai de tir de missile à partir d'un sous-marin.

    8 juillet 2016 : face au danger, Washington et Séoul annoncent le déploiement en Corée du Sud du bouclier antimissile américain THAAD.

    3 août 2016 : pour la première fois, le Nord tire directement un missile balistique dans la zone économique maritime du Japon.

    9 septembre 2016 : cinquième essai nucléaire.

    12 février 2017 : tir d'un missile balistique. Celui-ci parcourt environ 500 kilomètres avant de s'abîmer en mer du Japon.

    6 mars 2017 : le Nord tire quatre missiles balistiques pour simuler, dit-il, une attaque des bases américaines au Japon.

    19 mars 2017 : le Nord affirme avoir testé un nouveau moteur de fusée.

    5 avril 2017 : encore un tir de missile balistique en mer du Japon.

    2 mai 2017 : le bouclier antimissile Thaad est opérationnel en Corée du Sud.

    14 mai 2017 : tir de missile qui parcourt 700 km avant de tomber en mer du Japon. Les experts pensent que ce projectile a une portée potentielle de 4 500 km et peut atteindre les bases américaines de l'île de Guam.

    Annonce à la télé sud-coréenne du tir de missile du 12 février 2017. REUTERS/Kim Hong-Ji

    29 mai 2017 : essai de missile à courte portée qui tombe dans la zone économique maritime du Japon.

    4 juillet 2017 : le Nord annonce le tir d'un missile intercontinental (ICBM) dont la portée est estimée à 6 700 km, ce qui menacerait l'Alaska, selon les experts. Pyongyang évoque un cadeau pour « ces salauds d'Américains ».

    28 juillet 2017 : Pyongyang lance un ICBM d'une portée théorique de 10 000 kilomètres, ce qui pourrait signifier qu'une bonne partie du continent américain est menacée.

    26 août 2017 : le Nord tire trois missiles balistiques à courte portée.

    29 août 2017 : le Nord tire un missile qui survole le Japon avant de s'abîmer dans le Pacifique.

    3 septembre 2017 : Pyongyang mène son sixième essai nucléaire, affirmant avoir testé une bombe à hydrogène, beaucoup plus puissante qu'une bombe atomique classique. Les spécialistes estiment l'énergie dégagée à 250 kilotonnes, soit seize fois celle de la bombe qui a rasé Hiroshima en 1945.

    15 septembre 2017 : le Nord tire un missile de portée intermédiaire qui survole le Japon avant de s'abîmer dans le Pacifique. Selon la Corée du Sud, l'engin a probablement parcouru 3 700 kilomètres, atteignant une altitude maximum de 770 km.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.