GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    [Reportage] Indonésie: Bali se vide de ses habitants à l'approche de l'éruption

    media Des habitants de Bali fuient leur maison à bord d'une camionnette, alors que le volcan Agung (arrière-plan) commence à dégager de la fumée, le 29 septembre 2017. REUTERS/Darren Whiteside

    En Indonésie, cela fait à présent une semaine que les autorités ont décrété l'état d'alerte maximale autour du mont Agung, dans le nord-est de l'île de Bali. Plus de 130 000 habitants ont évacué les environs du volcan, qui menace toujours d'entrer en éruption. Un nombre qui croît de jour en jour et qui s'explique par le fait que de nombreux habitants vivant au-delà de la zone considérée comme critique préfèrent eux aussi prendre leurs distances.

    Avec notre envoyé spécial à Bali,  Joël Bronner

    Dans un gymnase du district de Klungkung, dans le nord-est de Bali, ils sont plus de 3 000 à attendre que le volcan Agung sorte de son sommeil. Une éruption potentiellement imminente est en effet annoncée depuis vendredi dernier.

    Wayang, 54 ans, avait alors immédiatement quitté son village de Sebudi. « Cela fait presque une semaine que je suis là, dit-il. Le volcan n'est pas encore entré en éruption, mais on a évacué à cause des tremblements de terre. J'ai pris tous nos vêtements et on est partis. J'avais peur que la maison ne s'écroule sur moi et mes enfants. »

    Sous une tente, à l'extérieur du gymnase, Gusti, une soixantenaire pleine d'énergie, prend son mal en patience. Elle se souvient de la dernière éruption du mont Agung, qui avait fait plus d'un millier de morts.

    C'était en 1963, Gusti avait alors 11 ans : « Pour l'instant, il n'y a encore rien de grave, mais on essaye d'être prudent, d'éviter les erreurs du passé. À l'époque, on ne croyait pas une éruption possible. Aujourd'hui on y croit et on peut même dire que cela nous effraye ! »

    Après une semaine d'attente, les voisins balinais du mont Agung espèrent à présent pouvoir rentrer chez eux au plus vite et se libérer de la tension accumulée.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.