GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Lundi 24 Septembre
Mardi 25 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 27 Septembre
Vendredi 28 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Philippines: Duterte menace d’installer un «gouvernement révolutionnaire»

    media Le président Rodrigo Duterte à Davao, le 16 mai 2017. MANMAN DEJETO / AFP

    Le président philippin Rodrigo Duterte a évoqué vendredi la possible mise en place d'un « gouvernement révolutionnaire » pour évacuer ce qu’il qualifie de campagnes de « déstabilisation » menées par les opposants à sa politique d'extrême fermeté contre la criminalité.

    Vendredi 13 octobre, dans un discours à la télévision publique, Rodrigo Duterte a attaqué frontalement l’opposition philippine. Il a notamment lancé : « si vos efforts de déstabilisation persistaient dans le chaos qui règne actuellement, je n'hésiterai pas à déclarer un gouvernement révolutionnaire jusqu'à la fin de mon mandat ».

    Le président controversé a ensuite enfoncé le clou : « je pourrai alors tous vous arrêter et nous pourrons ensuite mener notre guerre contre les rouges », en référence à la guérilla communiste présente depuis plus de quarante ans dans le sud du pays.

    Rodrigo Duterte a évoqué le précédent de la présidente Corazon Aquino. Elle avait limogé les députés, aboli le congrès et établi un gouvernement révolutionnaire après avoir mené le soulèvement qui avait provoqué la chute de Ferdinand Marcos en 1986.

    Les opposants au dirigeant philippin, qui a souvent évoqué l'imposition d'une loi martiale, craignent qu’il ne soit tenté de glisser vers un pouvoir de plus en plus autoritaire.

    Depuis son élection en 2016, Rodrigo Duterte, 72 ans, mène une sanglante guerre contre la drogue qui est déjà à l’origine de plusieurs milliers de morts, dont une grande partie non expliquées.

    (Avec AFP)

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.