GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 14 Novembre
Mercredi 15 Novembre
Jeudi 16 Novembre
Vendredi 17 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 19 Novembre
Lundi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • L'Arabie saoudite rappelle son ambassadeur à Berlin pour protester contre une déclaration allemande sur le Liban (agence)
    • Syrie/chimique: nouveau veto russe à une résolution prolongeant les enquêtes internationales
    • Liban: Hariri affirme être «en route pour l'aéroport» pour quitter Ryad (tweet)
    • Syrie/chimique: vote vendredi de l'ONU sur une prolongation d'un mois du mandat des enquêteurs (diplomates)
    Asie-Pacifique

    Afghanistan: les talibans attaquent un camp de police

    media Une épaisse fumée est visible au-dessus du siège de la police de Gardez, victime d'une attaque des talibans, le 17 octobre 2017. REUTERS/Stringer

    Un camp de la police de Gardez, dans l'est de l'Afghanistan, a été attaqué par des talibans au matin du 17 octobre. Les assaillants ont fait usage de deux véhicules piégés, avant de déclencher une fusillade. Le dernier bilan fait état d'au moins 12 morts et de dizaines de blessés. A quelques semaines de l’hiver, les talibans ne relâchent pas la pression.

    Avec notre correspondante à Kaboul, Sonia Ghezali

    Deux colonnes de fumée au-dessus du siège de la police, des bâtiments calcinés, criblés de balles. C’est ce que décrivent les témoins qui assistent, à Gardez, à l'évacuation de dizaines de blessés transportés dans les hôpitaux les plus proches, ce 17 octobre.

    A 8h30, heure locale, deux véhicules piégés explosent à l'entrée du camp de la police de Gardez, déjà attaqué en juin dernier. Des hommes armés munis de vestes explosives pénètrent dans la foulée dans les locaux et y ouvrent le feu. Malgré l’envoi des forces spéciales et des renforts de police, l'attaque cause de nombreuses victimes. Parmi les policiers, mais aussi des civils, dont des étudiants de l'université qui se trouve à quelques pas du complexe.

    La Paktya, province dont Gardez est la capitale, est un fief des talibans, qui ont revendiqué l'attaque. La province est frontalière du Pakistan et des zones tribales qui s'y trouvent. Celles-ci sont considérées comme le repère de groupes d'insurgé : les talibans mais aussi le réseau Haqqani ou al-Qaïda.

    Point d'entrée et de sortie de l'Afghanistan pour les différents groupes terroristes, la Paktya est une province stratégique du pays.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.