GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 16 Novembre
Vendredi 17 Novembre
Samedi 18 Novembre
Dimanche 19 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 21 Novembre
Mercredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Brexit: Amsterdam choisie pour accueillir l'Agence européenne des médicaments (EMA) après son départ de Londres
    • Les Etats-Unis désignent la Corée du Nord comme «Etat soutenant le terrorisme» (Maison Blanche)
    • Le Hezbollah nie tout lien avec un missile tiré vers RIyad depuis le Yémen
    • Liban: le Hezbollah nie envoyer des armes au Yémen, à Bahreïn et au Koweït
    • Merkel: des élections anticipées préférables à un gouvernement minoritaire
    • Le Hezbollah se dit prêt à se retirer d'Irak après la défaite de l'EI
    • Argentine: le sous-marin «San Juan» avait signalé une avarie lors de sa dernière communication (officiel)
    • Allemagne: le président Frank-Walter Steinmeier exhorte les partis au compromis pour gouverner
    • Argentine: les appels de samedi ne provenaient pas du sous-marin porté disparu (officiel)
    Amériques

    ATD en Bolivie: «Redéfinir avec les plus démunis de nouveaux indicateurs de pauvreté»

    media Vue de La Paz, Bolivie. WikimediaCommons/Russland345

    A l’occasion de la journée Mondiale du refus de la misère, reportage au cœur des structures d’ATD quart Monde partout sur la planète. Direction la Bolivie, dans la ville de El Alto, une banlieue à l'ouest de la capitale La Paz, où le mouvement a ouvert une « maison de l’amitié » il y a maintenant 17 ans. Véritable institution dans le quartier où elle est installée, elle est plus que le siège d’une ONG internationale. Ici les habitants se rencontrent, échangent, et surtout participent au projet d’ATD de redéfinition de la pauvreté.

    Avec notre correspondante à La Paz, Alice Campaignolle.

    La maison d’ATD Quart Monde est située dans la ville de El Alto, dans une petite rue, au milieu des bâtiments en briques. Tous les vendredis matins, Emma, Dimitrio, Roxana et Casandra se réunissent pour ce que l’on appelle ici « un groupe de pairs ». Ensemble ils participent à un projet mondial d’ATD : donner une nouvelle définition de la pauvreté.

    « Avec ce projet de définir ensemble les nouveaux indicateurs de la pauvreté on veut travailler main dans la main avec les familles les plus pauvres, qu’elles soient de véritables associées au projet, pas des objets de recherche mais des chercheurs eux-mêmes », explique Diego, membre du mouvement.

    « Ici, ce sont les sachants qui apprennent »

    Autour de la table ils ont une chose en commun : avoir vécu la pauvreté de l’intérieur. Ils sont donc les mieux placés pour en parler. Et d’ici quelques semaines ils partageront cette connaissance de la misère avec des universitaires. Ici ce sont les sachants qui apprennent.

    « Depuis que je suis enfant je travaille comme employée de maison, comme nounou, toute sorte de choses. Et quand tu es maltraité depuis toujours, tu penses que c’est comme ça qu’il faut vivre, tu penses que c’est normal », témoigne Emma, une mère célibataire de 34 ans. Elle vient ici depuis plus de 10 ans, et ATD a « changé sa vie » : « Grâce à ATD j’ai découvert qu’il était important de faire valoir ses savoirs, et à partir de là j’ai commencé à me poser des questions. Oui nous avons des connaissances et on peut servir à quelque chose », explique-t-elle.

    La maison de l'amitié est avant tout un lieu de partage, car selon la logique d’ATD Quart Monde, sortir de l'extrême pauvreté implique d’abord de reprendre confiance en soi et de retrouver sa dignité.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.