GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 20 Novembre
Mardi 21 Novembre
Mercredi 22 Novembre
Jeudi 23 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 25 Novembre
Dimanche 26 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Xi devant le 19e Congrès du PCC: la Chine «ne fermera pas ses portes au monde»

    media Le président chinois Xi Jinping ouvre le 19e Congrès du Parti communiste chinois, le 18 octobre 2017 à Pékin. REUTERS/Jason Lee

    Après avoir été longuement applaudi, Xi Jinping a ouvert, ce mercredi 18 octobre, le 19e Congrès du Parti communiste chinois, à Pékin. Le numéro un du régime, qui sera confirmé dans ses fonctions pour cinq ans, a prononcé un grand discours axé sur la lutte contre la corruption et l'ouverture de l'économie du pays au monde. Mais il s'agissait d'un discours avant tout nationaliste.

    La vie s'est presque arrêtée en Chine, relate notre correspondante à Pékin, Heike Schmidt. En présence des ex-présidents Jiang Zemin et Hu Jintao, Xi Jinping a fait son entrée sous les acclamations dans la grande salle, souriant et sûr de lui.

    Le grand rendez-vous quinquennal du Parti communiste chinois (PCC) s'est ainsi ouvert, ce mercredi au palais de l'Assemblée du peuple à Pékin, sur un discours-fleuve du numéro un du régime, qui va être prolongé dans ses fonctions.

    Président de la République, président de la Commission militaire centrale et secrétaire général du PCC, Xi Jinping s'est exprimé devant près de 2 300 délégués pendant 3 heures et 30 minutes, ce mercredi 18 octobre.

    « A l’heure actuelle, la situation connaît tant à l’intérieur qu'à l’extérieur des changements profonds et complexes, a exposé Xi. Le développement de notre pays se trouve dans une importante période stratégique, dont les perspectives sont rayonnantes, tout en étant confronté à des défis très sérieux. »

    Xi Jinping saluant Jiang Zemin, sous les yeux de Hu Jintao. Pékin, le 18 octobre 2017. REUTERS/Jason Lee

    Une Chine « qui lutte inlassablement pour se hisser au 1er rang »

    L’homme fort de la Chine populaire a dressé le bilan des cinq premières années de son règne, cinq ans de progrès selon lui sur le chemin du « rêve chinois d’un renouveau de la grande nation ». Un discours nationaliste et parfois menaçant.

    Pour l'évènement, les entreprises avait même cessé le travail et la grande salle du palais de l'Assemblée du peuple avait été décorée de drapeaux rouges, avec ce slogan : « Vive le Parti communiste - grand, glorieux et honnête ».

    La Chine dont rêve Xi Jinping est un pays « puissant », « qui lutte inlassablement pour se hisser au 1er rang du monde, qui fait flotter le drapeau socialiste partout et ne sera la marionnette de personne », décrit-il.

    « Harmonie », « stabilité » et surtout « loyauté avec les valeurs socialistes », tels sont les mots-clés de ce discours volontairement idéologique du secrétaire général du Parti communiste chinois.

    19e Congrès du PCC, Pékin, le 18 octobre 2017. REUTERS/Thomas Peter

    « Conduire notre peuple multiethnique à la victoire décisive »

    Xi appelle à combattre « les paroles et les actes qui pourraient saper le pouvoir du Parti et le système socialiste ». Il se félicite que les « barreaux de la cage enfermant les camarades communistes corrompus » aient été resserrés.

    En somme, gare à la tentation du « goût du luxe ». L'homme fort de Pékin appelle chaque membre du plus grand parti du monde à aider à faire flotter le drapeau du pays et faire triompher le « socialisme à la chinoise ».

    « Chaque camarade du parti, considère le président, doit prendre de la hauteur pour voir loin, être conscient des dangers possibles, avoir un esprit ouvert à la réforme et à l’innovation, rejetant toute pensée sclérosée. »

    Leitmotiv, donc : le grand renouveau du rêve chinois, « conduire notre peuple multiethnique à la victoire décisive de la société de moyenne aisance et faire triompher le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.