GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 13 Novembre
Mardi 14 Novembre
Mercredi 15 Novembre
Jeudi 16 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 18 Novembre
Dimanche 19 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Afghanistan: au moins cinquante militaires tués dans un attentat taliban

    media Des militaires de l'armée nationale afghane lors d'une entraînement à Kaboul, le 17 octobre 2017. REUTERS/Omar Sobhani

    Un commando taliban a pris d'assaut une base de l'armée afghane de la province de Kandahar, dans le sud du pays, jeudi 19 octobre. L'attaque a fait au moins 50 morts dans les rangs des soldats, a annoncé le ministère de la Défense. Et d'autres soldats manquent à l'appel...

    L'attaque a été menée en pleine nuit, vers 2h50 locales. Elle a visé la base de Chasmo, dans l'ouest de la province de Kandahar. Elle été particulièrement meurtrière pour les forces nationales : au moins 50 morts, selon le dernier bilan de l'état-major afghan. Une dizaine de combattants talibans a trouvé la mort, indique le communiqué du ministère de la Défense. Les insurgés islamistes affirment quant à eux que les 60 soldats de la base ont été tués.

    Le porte-parole du ministère, le général Dawlat Waziri, a indiqué à l'AFP qu'« un ou plusieurs Humvee (véhicules militaires légers, ndlr) piégés ont été utilisés pour lancer l'attaque. Il ne reste plus rien de la base militaire qui a été complètement incendiée », a-t-il confié à l'AFP. Le véhicule militaire qui avait été volé à l’armée afghane, était bourré d’explosifs. Par ailleurs, plusieurs soldats sont portés disparus.

    Cet attentat est le troisième en 48 heures contre les forces gouvernementales après deux attaques meurtrières mardi dans le sud-est, à Gardez et Ghazni, qui ont fait au total plus de 80 morts et 240 blessés, selon le bilan officiel.

    Le district de Maiwand où s'est produit l'attaque est isolé, dans une zone particulièrement exposée à 80 km à l'ouest de Kandahar, capitale de cette province éponyme du sud, et à proximité (une vingtaine de km environ) de la limite avec le Helmand, la « province du pavot » dont les talibans contrôlent les deux tiers du territoire. Les différents lieux attaqués ces derniers jours se trouvent à quelques kilomètres de la frontière avec le Pakistan et sont considérés comme des places fortes de talibans.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.