GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Juillet
Mardi 17 Juillet
Mercredi 18 Juillet
Jeudi 19 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 21 Juillet
Dimanche 22 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Foot: Neymar annonce qu'il reste au Paris Saint-Germain
    • Cyclisme: l'Italien Nibali, blessé, abandonne le Tour de France (équipe)
    Asie-Pacifique

    La Chine rouvre ses frontières au camembert

    media Une douzaine de fromages français était concernée par cette mesure, principalement des fromages à pâte molle. RFI/Liedwien van Dixhoorn

    Le camembert n'est plus dans le collimateur des autorités sanitaires chinoises. Pendant deux mois, les fromages à pâte molle, dont la plupart viennent de France, étaient restés en rade à la frontière. Mais finalement, grâce aux négociations menées par l'Union européenne, l’interdiction a été levée.

    Avec notre correspondante à Pékin,  Heike Schmidt

    Fini les temps durs sans pâtes molles : sur les plateaux de fromages des quelques restaurants français et aux comptoirs de produits frais dans les supermarchés pour expatriés, le brie, le camembert, le gorgonzola et le roquefort sont de retour.

    Après deux mois de suspense et de frustration pour les consommateurs, les autorités sanitaires ont décidé de lever l’interdiction d’importer ces produits, a confirmé la délégation de l’Union européenne de Pékin.

    La législation étant floue sur les cultures bactériennes utilisées dans ce type de fromage, les douanes avaient tout simplement fermé leurs portes aux fromages incriminés. Mais des négociations entre des représentants de l’Union européenne et des autorités sanitaires chinoises ont finalement aidé à débloquer la situation.

    Un document précise désormais que « les cultures bactériennes utilisées pour la production de ces fromages ne sont pas nocives pour la santé ». D’après le cabinet Euromonitor, le fromage est promis à un bel avenir en Chine : les ventes devraient augmenter de 26% cette année pour atteindre près de 700 millions d’euros.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.