GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Hong Kong: libération sous caution des opposants Joshua Wong et Nathan Law

    media Joshua Wong (à gauche) et Nathan Law à leur sortie de la Cour, le 24 octobre 2017 dans le centre de Hong Kong. REUTERS/Bobby Yip

    Ce mardi 24 octobre 2017, la plus haute instance juridique à Hong Kong, la Cour d’appel final (CFA), a accordé une libération sous caution à deux des trois leaders étudiants emprisonnés depuis le mois d’août. Mais leur condamnation n’est pas levée pour autant.

    Avec notre correspondante à Hong Kong,  Florence de Changy

    Soulagés d’être au moins momentanément sortis de prison, les deux jeunes leaders étudiants hongkongais, qui avaient mené la « révolte des parapluies » il y a trois ans, se sont exprimés sur le parvis de la CFA, dans le centre-ville.

    « Bien que nous soyons pour le moment libres sous caution, Joshua et moi, notre dossier reste en cours de traitement. Nous allons être entendus le 7 novembre », a expliqué l'un des deux opposants hongkongais concernés, Nathan Law.

    Ce dernier, qui avait été destitué de son siège au Parlement de Hong Kong, a indiqué son intention de profiter de cette période de liberté sous caution pour s'occuper de certains problèmes en cours dans la société hongkongaise.

    Alex Chow n'avait pas fait appel

    Joshua Wong et Nathan Law avaient d’abord été condamnés à des travaux communautaires, en août 2016. Mais le ministre de la Justice de Hong Kong a demandé une révision de ce jugement. Cette intervention politique avait évidemment fait peser de lourds soupçons d’interférence de la part du gouvernement, et donc de Pékin, sur l’indépendance de la justice de Hong Kong.

    Les leaders étudiants ont donc écopé de six et huit mois de prison. Le troisième leader du mouvement étudiant de la « révolte des parapluies », Alex Chow, n’avait pas fait appel. Il avait été condamné à neuf mois de prison. La décision de la Cour d'appel final est évidemment très attendue.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.