GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Samedi 16 Décembre
Dimanche 17 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Décembre
Mercredi 20 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    En Asie, Donald Trump attendu de pied ferme par ses alliés

    media En tournée en Asie pendant onze jours, Donald Trump va avancer en terrain miné. JIM WATSON / AFP

    Donald Trump entame ce vendredi 3 novembre sa première tournée en Asie depuis son arrivée à la Maison Blanche. Le voyage du président américain s'annonce délicat : ses alliés dans la région attendent de lui un signe clair pour savoir s'il entend positionner les Etats-Unis durablement dans la région.

    Quelles sont les véritables intentions de Donald Trump en Asie ? La volonté affichée du candidat Trump lors de la campagne présidentielle de redéfinir les alliances historiques des Etats-Unis dans le monde avait créé un sentiment d'incertitude.

    Ses déclarations selon lesquelles le Japon et la Corée du Sud devraient assurer leur propre défense face à la Corée du Nord avaient provoqué une véritable crise de confiance. Et les réactions erratiques de Donald Trump, désormais président, aux provocations nord-coréennes n'ont pas non plus été de nature à apaiser les tensions suscitées par le programme nucléaire et balistique de Pyongyang.

    → (RE)LIRE : Trump, ce président américain qui fait de plus en plus peur en Corée du Sud

    Le terrain est également miné sur le plan économique et commercial, deuxième grand axe de cette tournée asiatique du président. La décision de Donald Trump de sortir les Etats-Unis du Traité transpacifique (TTP), un accord commercial entre douze nations conclu sous Barack Obama, a été vécue comme un abandon par les pays de la région.

    Alors que Donald Trump souhaite conclure à la place des traités bilatéraux, les pays membres du TTP s'organisent entre eux. La Chine se positionne comme une alternative à l'Amérique. Donald Trump va devoir apporter la preuve que sa devise « l’Amérique d’abord » ne se retourne pas contre les intérêts de son pays.

    Pendant onze jours, la tournée asiatique du président américain le mènera au Japon, en Corée du Sud, en Chine, au Vietnam et aux Philippines. Au programme : une série de sommets régionaux, mais aussi de nombreux tête-à-tête, que ce soit avec son puissant homologue chinois Xi Jinping ou encore le très controversé président philippin Rodrigo Duterte.

    Les inquiétudes sont très grandes quant à l'engagement américain en mer de Chine méridionale. Et sur l'ensemble de ce continent asiatique, on observe depuis l'arrivée de Trump une forme de désengagement américain qui s'est notamment traduit par le retrait du traité transpacifique, le fameux TPP
    Barthélémy Courmont, directeur de recherche à l'Institut de relations internationales et stratégiques (Iris) 03/11/2017 - par Stefanie Schüler Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.