GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 15 Novembre
Jeudi 16 Novembre
Vendredi 17 Novembre
Samedi 18 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 20 Novembre
Mardi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    [Reportage] La Chine accueille Donald Trump ce 8 novembre

    media Le président américain Donald Trump accueilli sur l'aéroport de Pékin, le 8 novembre 2017. REUTERS/Jonathan Ernst

    Après le Japon et la Corée du Sud, le prochain arrêt pour le président américain Donald Trump est la Chine. Pékin se prépare. Les Pékinois suivent pour la plupart ce voyage de près. Mais dans les petites ruelles traditionnelles ou les quartiers plus modernes, les avis sur la visite de Trump divergent. Reportage dans les rues de la capitale chinoise.

    Avec notre correspondante à Pékin,  Elodie Goulesque

    Dans les hutongs de Pékin, l’automne est arrivé et les jardiniers s’activent pour élaguer les arbres de ces petites allées traditionnelles. Ici, la ville est restée un peu figée dans le temps, mais ces habitants eux sont bien au courant des dernières nouvelles : « C’est partout dans les journaux, dit l’un d’eux, Trump arrive en Chine ! »

    Certains comme madame Gu, ancienne professeure des écoles, se souviennent des précédentes visites présidentielles américaines et espère que celle-ci se passera tout aussi bien : « J’espère que ça pourra être comme lorsque le président Nixon est venu, c’était la première fois qu’un dirigeant américain venait en Chine. L’important c’est qu’ils agissent pour la paix et l’intérêt du peuple ».

    Les Chinois peuvent bien compter sur les journaux de propagande pour relater tout l’historique des relations sino-américaines. Le journal d’Etat China Daily propose même de choisir quelle est la plus belle photo officielle sur la Grande Muraille parmi celle de Richard Nixon, Ronald Reagan ou encore Bill Clinton ou Barack Obama.

    Mais malgré les efforts de la propagande, il y a encore des sceptiques. « A mon avis, Trump sait très bien ce qu’il veut et tout ça ce n’est que du paraître. Ce n’est pas une visite d’Etat qui va le faire changer d’avis », confie une autre femme.

    En Chine, Donald Trump, a d’abord surtout été connu pour son show télé « The apprentice ». Plus récemment c’est en tant que président américain très critique envers l’Empire du Milieu que les Chinois l’ont redécouvert. Dans les quartiers plus modernes de Pékin, la visite imminente de Trump ne semble pas perturber le quotidien. « Chaque nouveau président américain vient faire une visite en Chine, ce n’est pas nouveau, c’est la règle », dit un Pékinois.

    Mais respecter les règles, pour Donald Trump, ne fait pas toujours partie du programme.


    Rencontre avec des étudiants américains et chinois sur le campus d'une université américaine à Shanghai

    Avec notre correspondante à Shanghai,  Angélique Forget

    Steven Matthews, originaire du Texas, étudie en Chine depuis 2 ans. Pour lui, Donald Trump arrive affaibli à Pékin : sa côte de popularité aux Etats-Unis est au plus bas, alors que Xi Jinping, lui, vient tout juste d'être reconduit à la tête du pays pour 5 ans. « Il a clairement réaffirmé son pouvoir, et a plus d'alliés au comité central du bureau politique, donc je pense qu'il a une grande confiance en lui », explique-t-il.

    Au cœur des discussions entre les deux hommes, le déficit commercial des Etats-Unis avec la Chine et la crise nord-coréenne. Jason Ayler, étudiant en art, parie que sur ce dossier, Donald Trump ménagera Pékin : « Trump est un tel business man qu'il sera plus ferme sur les dossiers économiques. Car je pense que s'il essaie de persuader la Chine de changer sa position sur le dossier nord-coréen, il va perdre du terrain sur le dossier économique. »

    Wang Wei, un Chinois de 21 ans, espère que Xi Jinping se montrera ferme avec son homologue américain. « Dans le passé, il est clair que c'était les valeurs américaines qui étaient les plus influentes dans le monde. Aujourd'hui, la Chine émerge et cherche à retrouver le statut de grande puissance qu'elle avait dans le passé. Je pense que Tonton Xi veut rendre la Chine puissante comme avant. »

    Pour le pouvoir chinois, la venue de Donald Trump revêt une importance « particulière », c'est la première visite d'Etat depuis la fin du 19e congrès du Parti communiste chinois

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.