GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 13 Décembre
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Samedi 16 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 18 Décembre
Mardi 19 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Espace: une fusée «Soyouz» s'envole vers la station spatiale internationale (ISS) avec trois astronautes à bord
    Asie-Pacifique

    Australie: les enfants aborigènes victimes d'abus inhumains en prison

    media Le centre pénitentier pour mineurs de Don Dale, dans le Territoire du Nord, en Australie. Wikicommons/CC BY 3.0/Bidgee

    La commission royale chargée d'évaluer le système carcéral juvénile en Australie qualifie de « honte nationale » la prise en charge des délinquants mineurs dans le Territoire du Nord. Dans un rapport accablant de 2 000 pages, auquel ont participé plus de 400 témoins, les enquêteurs décrivent des traitements inhumains et dénoncent la disproportion d'enfants aborigènes incarcérés dans ces prisons du Nord. Ils demandent en particulier la fermeture du centre de Don Dale, où les conditions de détention des jeunes sont particulièrement choquantes.

    Dans un rapport accablant, les enquêteurs de la commission royale racontent que les mineurs sont soumis à des abus physiques, sont encouragés ou payés pour commettre des actes humiliants et sont privés de leurs droits essentiels, comme la nourriture, l'eau et l'usage des toilettes.

    Le rapport dénonce l'utilisation inappropriée de l'isolement, « source de souffrances chez de nombreux jeunes gens » entraînant « des dégâts psychologiques durables ». La commission pointe aussi « les dysfonctionnements choquants et systémiques » qui se sont produits pendant « de nombreuses années », et « connus aux plus hauts niveaux ».

    Une majorité d'enfants aborigènes

    Celle-ci accuse aussi le gouvernement du Territoire de ne rien faire pour prévenir la délinquance des jeunes Aborigènes, qui représentent les trois quarts des mineurs incarcérés, et d'avoir préféré une politique répressive inhumaine, qui coûte 37 millions de dollars par an, à une politique de développement qui en aurait couté cinq fois moins, selon la comission.

    Les enfants aborigènes ont vingt-quatre fois plus de risques de se retrouver en prison que les autres enfants, dans un contexte de lacunes éducatives, de chômage élevé et de toxicomanie, selon Amnesty International.

    La commission demande la fermeture du centre de Don Dale, particulièrement critiqué pour ses conditions de détention, ainsi que la refonte de la justice des mineurs du Territoire du Nord, y compris l'interdiction de la détention des moins de 14 ans.

    Les révélations d'ABC

    C'est à l'origine grâce à une enquête de la chaîne de télévision ABC que les Australiens ont découvert la sombre réalité de la prison de Don Dale. En 2016, ABC avait diffusé des vidéos issues des caméras de surveillance, montrant des enfants âgés de 10 à 17 ans, battus par les surveillants pénitentiers, dénudés, parfois enchaînés plusieurs heures à une chaise, cagoule sur la tête.

    Ces conclusions sont « abominables », a réagi le gouvernement fédéral, promettant de travailler avec le gouvernement local pour mettre en oeuvre les recommandations du rapport. Les associations aborigènes ont déclaré que le rapport ne faisait qu'illustrer des problèmes connus de longue date.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.