GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Juillet
Vendredi 20 Juillet
Samedi 21 Juillet
Dimanche 22 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 24 Juillet
Mercredi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Le ministre des Affaires étrangères de la Corée du Nord en visite à Cuba

    media Une policière contrôle la circulation dans une rue vide à Pyongyang. La Corée du Nord reste un Etat militaire particulièrement isolé sur la scène mondiale (image d'illustration). hemis.fr / AFP

    Le ministre des Affaires étrangères de la Corée du Nord, Ri Yong-ho, est attendu aujourd’hui à Cuba, où il doit rencontrer son homologue cubain Bruno Rodriguez Parilla. Le programme de la délégation nord-coréenne n’a pas été dévoilé. Cette visite chez l’un de ses derniers alliés qui restent au régime nord-coréen survient alors que Pyongyang souffre d’un isolement - diplomatique et économique – croissant, en raison de son programme nucléaire et balistique. 

    Avec notre correspondant à Séoul, Frédéric Ojardias

    La Corée du Nord et Cuba sont des alliés depuis les premières années de la Guerre froide et le ministre nord-coréen des affaires étrangères, Ri Yong-ho, va tenter de renforcer ces liens, alors que son pays perd un à un ses partenaires commerciaux.

    Vendredi dernier, Singapour, le 7e partenaire économique du régime, a annoncé l’arrêt de tout commerce avec Pyongyang. La veille, c’est le Soudan qui promettait la fin de tout lien commercial et militaire avec la Corée du Nord. Les Etats-Unis insistent pour que d’autres pays africains en fassent autant, et cela pour obliger le Nord à renoncer à son programme d’armement nucléaire. En septembre 2017, c'étaient les Philippines qui avaient mis fin à leurs échanges avec le Nord.

    Si les liens commerciaux entre La Havane et Pyongyang restent limités, les deux pays ont déjà été accusés de violer ensemble les sanctions votées par l’ONU : en 2013, un cargo nord-coréen avait été arraisonné à Panama avec à son bord, caché sous des tonnes de sacs de sucre, des composants de missiles et deux jets datant de l’époque soviétique.

    La Corée du Nord voit peut-être dans la dégradation récente des relations entre Cuba et les Etats-Unis une opportunité pour tenter d’échapper à l’étau des sanctions qui se resserre chaque jour davantage autour d'elle.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.