GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Janvier
Dimanche 21 Janvier
Lundi 22 Janvier
Mardi 23 Janvier
Aujourd'hui
Jeudi 25 Janvier
Vendredi 26 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Angkor: Hun Sen et les Cambodgiens prient pour la stabilité et la prospérité du Cambodge

    media Le Cambodge et son Premier ministre Hun Sen prient pour la prospérité du Cambodge et sa stabilité, sur le site d'Angkor, le 3 décembre 2017. REUTERS/Samrang Pring

    Au Cambodge, le temple mythique d’Angkor Wat accueillait ce dimanche matin plusieurs milliers de personnes pour une cérémonie d’ampleur. Parmi elles le premier ministre Hun Sen et son épouse. Quelques semaines après la dissolution du principal parti d’opposition, le Premier ministre soigne son image auprès des Cambodgiens.

    avec notre correspondante à Phnom Penh, Juliette Buchez

    En toile de fond, le temple de Angkor Wat. Symbole de l’empire khmer et emblème national qui apparaît sur le drapeau du Cambodge. A Siem Reap, le Premier ministre Hun Sen présidait ce dimanche matin une cérémonie réunissant 5000 moines bouddhistes dans leur toges oranges mais aussi des danseuses Apsara dans leurs habits traditionnelles.

    Sans oublier des centaines de spectateurs. Des milliers de personnes étaient donc réunies au lever du jour pour prier en faveur du bonheur du Cambodge, de sa prospérité et... de sa stabilité politique. Une image forte affichée aujourd’hui par le gouvernement de Hun Sen.

    La cérémonie a pourtant été organisée seulement quelques semaines à l’avance. Elle a été annoncée une semaine après la dissolution du principal parti d’opposition par la Cour suprême le 16 novembre. Depuis plusieurs mois, le gouvernement cambodgien fait face aux critiques de plusieurs États, associations et organisations étrangères qui l’accuse de dégager la voie en vue des prochaines élections législatives en 2018.

    En cas de victoire, Hun Sen attaquerait sa 33ème année à la tête du gouvernement.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.