GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Avril
Vendredi 20 Avril
Samedi 21 Avril
Dimanche 22 Avril
Aujourd'hui
Mardi 24 Avril
Mercredi 25 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Une camionnette est montée sur un trottoir dans les quartiers nord de Toronto ce lundi en début d'après-midi, faisant neuf morts et 16 blessés, ont annoncé la police et les services médicaux. Le conducteur du véhicule a été placé en garde à vue. La police n'a pas donné de précision sur son âge ni sur ses motivations éventuelles.

    Asie-Pacifique

    Corée du Nord: un responsable de l'ONU en visite à Pyongyang

    media Le diplomate de l'ONU Jeffrey Feltman (G) et le ministre nord-coréen des Affaires étrangères Ri Yonh-ho (D) à Pyongyang, le 7 décembre 2017. KCNA via REUTERS

    Six jours après le tir par le régime de Kim Jong-un d'un missile capable de frapper n'importe quelle ville américaine, le secrétaire général aux Affaires politiques de l'ONU, l'Américain Jeffrey Feltman a achevé samedi soir, le 9 décembre, sa visite de quatre jours en Corée du Nord. Une visite rare, puisqu'aucun haut diplomate onusien n'avait fait le déplacement depuis plusieurs années.

    Aucun diplomate onusien de ce rang ne s'était rendu à Pyongyang depuis sept ans. Une visite rare mais nécessaire, puisqu'elle a permis à l'ONU de jouer la carte de l'apaisement face aux tensions dans la région.

    La mission n'était pas simple. Le voyage de quatre jours de Jeffrey Feltman a ainsi coïncidé avec le lancement, par Washington et Séoul, de leur plus important exercice aérien conjoint à ce jour.

    Le haut diplomate a toutefois pu rencontrer le ministre des Affaires étrangères, Ri Yong-ho. A l'issue de cette entrevue, les deux parties seraient tombées d'accord pour « considérer que la situation actuelle était le problème de paix et de sécurité le plus tendu et le plus dangereux dans le monde aujourd'hui ».

    Jeffrey Feltman a par ailleurs rappelé que la solution diplomatique à cette situation ne pouvait passer que par le biais d'un dialogue sincère. Il a donc également prôné « l'ouverture de canaux de communications pour réduire les risques de conflit ».

    Selon Pyongyang, le diplomate aurait également reconnu les conséquences négatives des sanctions sur l'aide humanitaire, alors même que la Corée du Sud a annoncé aujourd'hui un nouveau train de mesures. Le deuxième en un mois.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.