GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Octobre
Mercredi 17 Octobre
Jeudi 18 Octobre
Vendredi 19 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 21 Octobre
Lundi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Philippines: 26 morts et 23 disparus après le passage du typhon Kai-Tak

    media Une femme et son enfant sur l'île de Samar où des milliers de personnes ont dû être évacuées. ALREN BERONIO / AFP

    Arrivée hier samedi sur l’archipel des Philippines, la tempête tropicale baptisée Kai-Tak a causé la mort de 26 personnes sur une île du centre-est du pays, et 23 autres étaient portées disparues. 88 000 personnes ont dû être évacuées des îles orientales de Samar et Leyte.

    Vingt-six personnes ont péri dans l'île de Biliran située au centre-est des Philippines à cause de glissements de terrain provoqués par la tempête tropicale Kai-Tak. Les autorités ont également annoncé que vingt-trois autres personnes étaient portées disparues. Les décès survenus ont été annoncés au lendemain du passage de la tempête sur l'archipel. Kai-Tak a déferlé en particulier samedi sur les îles orientales de Samar et Leyte, contraignant près de 88 000 personnes à l'évacuation .

    « Il y a un total de 26 personnes tuées dans des glissements de terrain dans quatre villes de l'île de Biliran » a déclaré à l'Agence France-Presse Sofronio Dacillo, responsable provincial du service de gestion des catastrophes. « On a récupéré les corps », a-t-il ajouté. Gerardo Espina, le gouverneur de Biliran, île toute proche de Leyte, a confirmé le bilan des morts sur la télévision ABS-CBN, ajoutant que 23 personnes étaient portées disparues. Les autorités avaient fait état samedi de trois morts mais on ignorait s'ils étaient inclus dans le nouveau bilan.

    Le souvenir d'Haiyan

    Des typhons - ici Hagupit en décembre 2014 - balaient régulièrement l'archipel. REUTERS/NASA Goddard MODIS

    Dimanche, Kai-Tak avait perdu de sa puissance pour devenir une dépression tropicale mais les autorités ont mis en garde contre la possibilité d'inondations et de glissements de terrain. D'après l'Agence nationale de gestion des catastrophes, des lignes électriques ont été arrachées dans 39 localités sur Leyte et Samar. Des ponts et des routes ont également été endommagés. Environ 15 000 passagers étaient bloqués car les services de liaison par ferry étaient toujours suspendus dans une partie de la région.

    En cette période de Noël, de nombreux habitants de l'archipel en grande majorité catholique voyagent pour rentrer dans leur famille. Les îles de Samar et de Leyte avaient le plus souffert en 2013 du passage du super typhon Haiyan, qui avait fait plus de 7 350 morts ou disparus. A Tacloban, sur Leyte, des inondations soudaines se sont produites, avec de l'eau pouvant atteindre 1,50 m de hauteur. « La tempête s'est déplacée si lentement qu'elle a déversé des trombes d'eau sur notre ville », a précisé à l'AFP Ildebrando Bernadas, le responsable local de la gestion des catastrophes. Selon lui, 82% des districts de Tacloban sont inondés.

    Les intempéries ont également endommagé les fermes et les récoltes, ajoutant à la misère d'une population toujours en train de se remettre du passage du super typhon Haiyan en 2013. « Nous étions traumatisés par Haiyan qui avait détruit nos cocotiers. On a planté de la salade et des aubergines mais la nouvelle tempête les a aussi emportées. C'est un désastre  ! », a déclaré à l'AFP Remedios Serato, un paysan de 78 ans de l'île de Leyte. L'archipel philippin est frappé chaque année par une vingtaine de typhons en moyenne.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.