GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Thaïlande: la junte va réautoriser les activités politiques

    media Le chef de la junte Prayuth Chan-ocha va enfin lâcher du lest. REUTERS

    Le chef de la junte et Premier ministre thaïlandais, Prayuth Chan-ocha, a annoncé qu'il allait lever l'interdiction d'activités politiques en place depuis le coup d’Etat de mai 2014. Les partis politiques font pression depuis des mois en ce sens. Le Premier ministre a aussi confirmé que les élections législatives auraient bien lieu en novembre 2018.

    Avec notre correspondant à Bangkok, Arnaud Dubus

    Cette mesure est réclamée par tous les politiciens depuis que les lois organiques pour la préparation des élections de novembre 2018 ont été votées, il y a deux mois. Depuis le coup d'Etat de 2014, les partis politiques n'ont en effet pas le droit de tenir des réunions politiques ou même de s'adresser publiquement à leurs membres. Ils sont donc dans l'impossibilité de préparer le scrutin de l'an prochain, d'autant que les nouvelles lois leur imposent des conditions strictes au niveau du nombre de leurs membres.

    Pour lever cette interdiction, le général Prayuth Chan-ocha, chef de la junte, a indiqué ce 19 décembre 2017 qu'il allait utiliser un article constitutionnel lui donnant un pouvoir quasi absolu. Il n'a toutefois pas précisé quand il allait le faire.

    La junte prête à lâcher du lest ?

    Quoi qu'il en soit, plusieurs politiciens ont déjà salué cette annonce comme le premier pas vers un retour à la démocratie. Dès que la levée sera effective, les partis politiques pourront commencer à prendre les mesures de restructuration indispensables en vue des élections.

    Ce geste de la junte, s'il est confirmé, s'explique sans doute par une volonté de lâcher un peu de lest devant l'agacement croissant de la population, après une série de scandales de corruption ces dernières semaines.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.