GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Janvier
Vendredi 18 Janvier
Samedi 19 Janvier
Dimanche 20 Janvier
Aujourd'hui
Mardi 22 Janvier
Mercredi 23 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Affaire Skripal: Moscou menace l'UE de «représailles» après de nouvelles sanctions
    • France/Stocamine: l'Etat renonce à extraire les déchets dangereux toujours enfouis (document officiel)
    • L'ambassadrice d'Italie convoquée au ministère français des Affaires étrangères après des propos de Di Maio
    • Henri d'Orléans, comte de Paris, prétendant orléaniste au trône de France est décédé à l'âge de 85 ans
    • France/Audition de Benalla au Sénat: «Je ne détiens aucun secret sur qui que ce soit», n'exerce «aucun chantage»
    • France: Google condamné à 50 millions d'euros d'amende par la Cnil pour défaut d'informations de ses utilisateurs (officiel)
    • Au Burkina Faso, Christophe Diabiré vient d'être nommé au poste de Premier ministre
    • RDC: reprise des programmes de RFI à Kinshasa
    • Zimbabwe: arrestation du patron du syndicat à l'origine de la grève générale, selon ses avocats
    • Audition au Sénat: Benalla reconnaît avoir commis «un certain nombre d'erreurs»
    • Venezuela: arrestation des militaires qui se sont rebellés contre Maduro (armée)
    • Nom de la Macédoine: le Parlement grec se prononce jeudi (agence ANA)
    • Scandale de la viande de cheval: le procès Spanghero s'ouvre ce lundi à Paris
    • Venezuela: des militaires appellent dans une vidéo à ne pas reconnaître le président Nicolas Maduro
    • Syrie: le groupe EI revendique une attaque ce lundi contre des forces kurdes et américaines (organe de propagande)
    • Politique française: Yannick Jadot (EELV) se déclare contre une loi «anticasseurs» (BFMTV et RMC)
    • Les transports publics nationaux seront bientôt gratuits au Luxembourg, «ce sera payé via les impôts», indique un ministre
    • Grand débat national: les Républicains fustigent les «meetings de campagne» d'Emmanuel Macron (porte-parole)
    • Attentat de Salisbury: l'Union européenne sanctionne les chefs du renseignement militaire russe (officiel)
    • Frappes en Syrie: Israël ne laissera «pas passer» les actes «d'agression» iraniens, selon Netanyahu
    Asie-Pacifique

    Thaïlande: une rock-star court pour les hôpitaux publics et devient un symbole

    media Toon Bodyslam à Bangkok en avril 2016. (Photo d'illustration) Sry85/Wikimedia Commons

    En Thaïlande, le chanteur d'un groupe de rock, Toon Bodyslam, a couru durant 55 jours, parcourant une distance de 2 200 km dans le cadre d'une campagne de charité, visant à lever des fonds pour des hôpitaux publics. Elle a réussi, au-delà de tout espoir, et Toon Bodyslam est devenu une sorte de symbole national.

    Avec notre correspondant à Bangkok, Arnaud Dubus

    Toon Bodyslam était parti le 1er novembre 2017 de la ville la plus au sud de la Thaïlande. Il est arrivé le jour de Noël dans la ville la plus au nord du royaume. Il y a été accueilli par des milliers de Thaïlandais en véritable héros national.

    Son périple avait pourtant commencé discrètement, mais rapidement, le public s'est engoué pour ce chanteur à la fois sportif et généreux.

    L’équivalent d’un marathon par jour

    Durant ces deux mois où il a couru l'équivalent d'un marathon par jour, Toon Bodyslam a reçu l'équivalent de 25 millions d'euros en donations versées par des centaines de milliers de Thaïlandais.

    À Bangkok, il a été accueilli par le chef de la junte, le général Prayuth Chan-ocha. Partout sur son passage, des foules se sont rassemblées.

    Rare moment d’unité nationale

    Certains commentateurs soulignent que sa campagne ne va pas résoudre la question complexe du déficit dans le secteur de la santé publique en Thaïlande, mais il est clair que le périple de Toon Bodyslam a créé un rare moment d'unité nationale.

    L'enthousiasme soulevé par le chanteur contraste, de fait, avec l'agacement croissant des Thaïlandais vis-à-vis de la junte au pouvoir, laquelle a privilégié les achats d’armement par rapport à la santé publique.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.