GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 21 Avril
Dimanche 22 Avril
Lundi 23 Avril
Mardi 24 Avril
Aujourd'hui
Jeudi 26 Avril
Vendredi 27 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Football: le Real Madrid s'impose à l'extérieur face au Bayern Munich (1-2) en demi-finale aller de la Ligue des champions
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    L'ONU interdit l'accès aux ports mondiaux à quatre navires nord-coréens

    media Le Conseil de sécurité de l'ONU a décidé de prendre de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord. REUTERS/Amr Alfiky

    A New York, l'ONU a pris de nouvelles mesures contre la Corée du Nord. Quatre navires soupçonnés de transporter des marchandises interdites par des sanctions internationales contre Pyongyang n'ont plus l'autorisation d'accoster dans les ports à travers le monde. Il s'agit toujours de punir le régime pour avoir procédé à plusieurs essais de missiles balistiques intercontinentaux et à un test nucléaire.  Cette année, trois séries de sanctions économiques ont déjà été prises contre Pyongyang, limitant notamment ses échanges en fer, charbon, produits de la pêche, textile et désormais, produits pétroliers. A la manœuvre, les Etats-Unis, dont le président Donald Trump semble en avoir fait une affaire personnelle.

    Avec notre correspondant à New-York, Grégoire Pourtier

    Jeudi 28 décembre, c'est Donald Trump qui a dégainé le premier, en mettant la pression sur la Chine. Dans un tweet, il regrettait que Pékin soit « pris la main dans le sac », lui reprochant de permettre au pétrole d'entrer en Corée du Nord, en contrevenant donc aux sanctions prises par l'ONU.

    La Chine, acteur essentiel pour la résolution de la crise dans la péninsule, est historiquement le premier partenaire commercial de Pyongyang, mais elle avait déjà démenti ces accusations. En villégiature dans son club de Floride, le président américain n'a lui pas précisé quelles étaient ses sources d'information, ni les moyens qui étaient éventuellement employés par les fraudeurs.

    Les Etats-Unis avaient cependant déjà dénoncé les transbordements de cargaisons en haute mer, qui permettrait à la Corée du Nord de s'approvisionner en produits interdits. Mais en s'attaquant à la Chine, Trump n'anticipait-il pas aussi la décision mitigée de l'ONU, peu après ?

    Alors que les Américains avaient recensé dix navires suspects, Pékin s'est en effet opposé à ce que six d'entre eux soient placés sur la liste noire. Ce sont donc « seulement » quatre bateaux nord-coréens qui sont bannis des ports mondiaux.

    Ils s'ajoutent à quatre autres embarcations déjà sanctionnées en octobre, toujours en vertu d'une résolution prise en août par le Conseil de sécurité, avec l'aval de la Chine.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.