GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Juillet
Lundi 16 Juillet
Mardi 17 Juillet
Mercredi 18 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 20 Juillet
Samedi 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Afghanistan: au moins 15 morts dans un attentat à Jalalabad, dans l’est du pays

    media Des policiers afghans inspectent l'endroit où une bombe à explosé au cours d'un enterrement, à Jalalabad, le 31 décembre 2017. REUTERS/Parwiz

    Au moins quinze personnes ont été tuées et une quinzaine blessées à Jalalabad dans l'est de l’Afghanistan, samedi 30 décembre. Une bombe a explosé à l'enterrement d'un ancien responsable local. Cet attentat n’a pour le moment pas été revendiqué. Il survient trois jours après l'attaque d'un centre culturel chiite à Kaboul, revendiqué par le groupe Etat islamique.

    Avec notre correspondante en Afghanistan, Sonia Ghezali

    A Jalalabad, dans l’est de l’Afghanistan, une bombe a fait au moins quinze morts et autant de blessés, ce samedi 30 décembre 2017. Toutes les victimes sont des civils, a indiqué le porte-parole du gouverneur de la province du Nangarhâr où a eu lieu l'attentat. L’explosion a eu lieu dans un cimetière, lors des funérailles d’un ancien gouverneur de district de cette province frontalière du Pakistan.

    C’est dans cette région que sont apparus, il y a presque trois ans, les premiers combattants se revendiquant de l’organisation Etat islamique du Khorasan, appellation du groupe terroriste en Afghanistan. Ils ont depuis essaimé dans le nord du pays et ont multiplié les attaques depuis leur implantation en Afghanistan, visant les chiites minoritaires et les institutions gouvernementales, notamment à Kaboul, la capitale.

    Les forces de sécurité afghanes doivent également faire face aux attaques perpétrées par les talibans, toujours très actifs et qui contrôlent 40 % du territoire. Dans ce conflit, les civils paient un lourd tribu : 8 000 ont été tués ou blessés  au cours des neuf premiers mois de l’année 2017, selon l’Onu. En 2016, 11 418 victimes civiles avaient été recensées par la mission d’assistance de l’Onu en Afghanistan, qui craint un nouveau record cette année.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.