GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Juillet
Dimanche 15 Juillet
Lundi 16 Juillet
Mardi 17 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 19 Juillet
Vendredi 20 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    La Chine interdit le commerce de l'ivoire

    media Un dragon sculpté dans l'ivoire. (Image d'illustration) Getty Images / Kris Krüg

    L’annonce en avait été faite il y a déjà un an. C’est désormais officiel : le commerce d’ivoire est devenu totalement interdit en Chine. Accusé d’alimenter le massacre de nombreux éléphants en Afrique, l’Empire du Milieu, premier importateur mondial de défenses de ces pachydermes, a pris des mesures radicales, poussé par les organisations de défense des animaux.

    Avec notre correspondante à Shanghaï, Angélique Forget

    Pour les Chinois, cette décision représente la fin d’une tradition millénaire qui servait aussi bien à décorer les salons des appartements des familles aisées qu’à alimenter les recettes de la médecine traditionnelle chinoise. Le commerce d’ivoire, dont le kilogramme se monnayait parfois plus de 1 000 euros, est désormais totalement interdit dans le pays.

    Sur son compte Weibo, le Twitter chinois, le ministère des Forêts l’a redit fermement : « L’achat et la vente d’ivoire sont hors-la-loi. Si un vendeur vous dit qu’il est approuvé par l’Etat, il vous trompe et viole la loi ».

    Braconnage en Afrique

    La Chine, à l’origine selon certains experts de 70% de la demande mondiale, ne veut plus que l’on dise qu’elle est responsable du braconnage des éléphants d’Afrique.

    Certains ateliers de transformation et certains vendeurs avaient déjà dû cesser leurs activités le 31 mars dernier. Au total, plus 150 magasins à travers tout le pays doivent fermer leurs portes.

    L’interdiction, qui porte aussi sur le commerce en ligne et les souvenirs achetés à l’étranger, ne s’applique qu’à la Chine continentale. A Hong Kong, considérée comme la plaque tournante du commerce en Asie, la fin du commerce d’ivoire n’entrera en vigueur qu’en 2021 au plus tôt.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.