GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 13 Octobre
Dimanche 14 Octobre
Lundi 15 Octobre
Mardi 16 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 18 Octobre
Vendredi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Corée du Nord: dans ses vœux, Kim Jong-un tend la main à la Corée du Sud

    media Des Sud-coréens regardent les vœux du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un à la télévision. JUNG Yeon-Je / AFP

    L’année 2018 commence en fanfare pour la Corée du Nord : « Le bouton nucléaire est sur mon bureau », vient de déclarer le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, dans son traditionnel discours du Nouvel an. Un discours scruté à la loupe par les analystes, après une année 2017 marquée par une hausse des tensions autour des rapides progrès nucléaires du régime, et par des invectives et des menaces de guerre entre Pyongyang et Washington. Kim Jong-un a cependant conclu son allocution par une main tendue à la Corée du Sud.

    Avec notre correspondant à Séoul, Frédéric Ojardias

    Costume gris, drapeau du Parti à ses côtés, voix rapide et saccadée, Kim Jong-un a parlé pendant 30 minutes, dans un discours fréquemment coupé d’applaudissements préenregistrés.

    Le dirigeant nord-coréen a promis de produire en masse armes atomiques et missiles, et il a assuré que son pays était devenu en 2017 « une puissance nucléaire » que Washington ne pourrait pas agresser. « L’ensemble des Etats-Unis est à portée de tir [...] et le bouton nucléaire est toujours sur mon bureau. C’est une réalité, pas une menace », a-t-il martelé.

    Une délégation nord-coréenne aux JO

    Mais Kim Jong-un a aussi déclaré – pour la première fois - être prêt à envoyer une délégation aux Jeux olympiques d’hiver, prévus en février en Corée du Sud. Assurant être disposé à en discuter avec Séoul, il a souhaité que ces Jeux soient un succès et que les deux Corées améliorent leurs relations.

    Une main tendue qui sera accueillie avec espoir en Corée du Sud. Pour éviter de fâcher Pyongyang, Séoul souhaite d’ailleurs reporter des exercices militaires massifs organisés avec les Etats-Unis et prévus au moment des Jeux.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.