GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    La Corée du Sud et les Etats-Unis reportent leurs exercices militaires conjoints

    media C’est par téléphone que le président sud-coréen Moon Jae-in (photo) a obtenu l’accord de son homologue américain Donald Trump pour reporter la tenue de leurs exercices militaires conjoints. The Presidential Blue House/Yonhap

    La Corée du Nord a accepté ce vendredi matin l’offre sud-coréenne de pourparlers visant à préparer la venue d’une délégation sportive nord-coréenne aux JO d’hiver prévus début février dans la ville sud-coréenne de Pyeongchang. Un feu vert qui fait immédiatement suite à l’annonce, hier soir, de la Corée du Sud et des Etats-Unis, qui ont déclaré que leurs exercices militaires conjoints, prévus eux aussi en février, seront reportés pour après les Jeux olympiques. Une annonce très significative.

    Avec notre correspondant à Séoul, Frédéric Ojardias

    La Corée du Nord a réagi favorablement au report des exercices militaires sud-coréano-américains, en acceptant les pourparlers proposés par Séoul, discussions prévues mardi prochain 9 janvier.

    Ces exercices organisés deux fois par an déclenchent à chaque fois la fureur de Pyongyang, qui les considère comme des préparatifs à une invasion. Le président sud-coréen Moon Jae-in et son homologue américain Donald Trump sont tombés d’accord hier pour les différer, à condition que « la Corée du Nord ne se livre aucune provocation additionnelle ».

    Moon Jae-in, partisan de la reprise du dialogue avec le Nord, avait exprimé à plusieurs reprises son désir de reporter ces manœuvres pour les JO, et de se servir de cette trêve olympique pour améliorer les relations avec le régime. Son entourage a même laissé flotter l’idée d’un gel permanent – reprenant une proposition chinoise de « gel contre gel », Pyongyang cessant en contrepartie ses tirs de missile.

    Une idée farouchement opposée par les Etats-Unis. Le secrétaire américain à la Défense James Mattis a d’ailleurs précisé  que ce report était strictement limité aux Jeux. La trêve n’est donc que temporaire, mais après des mois de tensions, Séoul va pouvoir organiser « ses » JO avec un peu plus de sérénité.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.