GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Février
Mercredi 14 Février
Jeudi 15 Février
Vendredi 16 Février
Aujourd'hui
Dimanche 18 Février
Lundi 19 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Vaccin anti-dengue: amende symbolique pour Sanofi aux Philippines

    media L'agence philippine de sécurité du médicament a décidé de suspendre le vaccin anti-dengue Dengvaxia de Sanofi Pasteur. Reuters

    Sanofi Pasteur, laboratoire pharmaceutique français, s’est vu infliger une amende symbolique de 1 600 euros aux Philippines. En cause : son vaccin anti-dengue, jugé potentiellement dangereux pour toutes les personnes sans antécédent de dengue. Le scandale sanitaire a déclenché une enquête dans l'archipel.

    Avec notre correspondante à Manille, Marianne Dardard

    L'agence philippine de sécurité du médicament a décidé de suspendre le vaccin anti-dengue Dengvaxia de Sanofi Pasteur, un mois après son retrait du marché, et d'infliger au laboratoire français une amende administrative de 1 600 euros.

    Fin novembre, Sanofi Pasteur avait révélé l'existence d'un risque d'aggravation de la maladie pour les personnes sans antécédent de dengue, maladie qui continue à tuer dans de nombreux pays en développement.

    Aujourd'hui on apprend que le laboratoire français n'avait pas soumis à l'agence philippine de sécurité du médicament tous les documents requis pour le maintien de la commercialisation du vaccin.

    « Sanofi Pasteur continuera à coopérer en toute transparence », a réagi par écrit le laboratoire français, rapporte Reuters.

    Enquête sur trois décès

    Les Philippines ont lancé il y a un an la première campagne mondiale de vaccination anti-dengue auprès de plus de 700 000 écoliers.

    Une enquête est en cours après la mort suspecte de trois enfants ayant reçu le vaccin français. Selon le ministère de la Santé philippin, il n'y a à ce jour aucun cas de décès directement imputable au Dengvaxia.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.