GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 21 Juin
Vendredi 22 Juin
Samedi 23 Juin
Dimanche 24 Juin
Aujourd'hui
Mardi 26 Juin
Mercredi 27 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Corée du Nord: les nouvelles sanctions chinoises sur le pétrole sont en vigueur

    media Un navire hongkongais suspecté de transférer du pétrole en Corée du Nord, le 29 décembre 2017 en large de Yeosu, en Corée du Sud. Yonhap via REUTERS

    Pékin durcit les sanctions contre Pyongyang. A partir de ce samedi 6 janvier 2018, la Chine limite les exportations de produits pétroliers à destination de la Corée du Nord. Ces restrictions entrent dans le cadre des mesures de rétorsion adoptées à l'ONU en décembre dernier.

    Avec notre correspondante à Shanghai,  Angélique Forget

    Les entreprises chinoises qui exportent du pétrole brut ou raffiné à destination de la Corée du Nord sont désormais soumises à de nouvelles restrictions. Le ministère chinois du Commerce l'a fait savoir dans un communiqué.

    Pékin applique ainsi les sanctions votées par le Conseil de sécurité de l'ONU en décembre dernier. Elles devraient faire reculer les approvisionnements de Pyongyang en produits pétroliers de 75 %.

    Cette annonce intervient quelques jours après que la Chine a été accusée par un journal sud-coréen de livrer clandestinement du pétrole à la Corée du Nord par des transbordements en pleine mer.

    Un porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois a assuré que ceux qui contourneraient les sanctions seraient punis.

    Les besoins nord-coréens en pétrole chinois sont considérés comme étant le principal levier de pression à mener sur Pyongyang pour que le régime des Kim abandonne ses provocations.

    Mais Pékin, en parallèle de ces sanctions, continue de prôner le dialogue. Un responsable chinois s'est réjoui des pourparlers qui doivent se tenir mardi entre les deux régimes de Corée.

    Ils seraient le signe, selon lui, que dans la péninsule la situation prend une tournure positive.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.