GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 20 Décembre
Vendredi 21 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Mystère du vol MH370: une entreprise américaine veut reprendre les recherches

    media Des photos des membres d'équipage du vol disparu de la Malaysia Airlines, MH37, en mars 2016 à Petaling Jaya, en Malaisie. MOHD RASFAN / AFP

    À l’approche du quatrième anniversaire de la disparition du vol MH370, dans la nuit du 7 au 8 mars 2014 avec 239 personnes à bord, et près d’un an après la fin des recherches officielles dirigées par l’Australie, une société américaine, Ocean Infinity, a annoncé qu’elle envoyait l'un de ses navires dans l’océan Indien pour reprendre les recherches à ses propres frais.

    Avec notre correspondante à Hong Kong,  Florence de Changy

    La zone des recherches menées par Canberra, 120 000 km2 à plus de 2 000 km au sud-ouest de l’Australie, avait été déterminée sur la base d'analyses extrêmement sophistiquées des signaux « passifs » que l’avion aurait continué d'émettre après sa disparition des écrans radars entre la Malaisie et le Vietnam.

    Malgré l’aspect extrêmement aléatoire de ces calculs, le rapport australien, publié il y a trois mois, indique avoir acquis la quasi-certitude que l’avion serait plutôt dans une zone de 25 000 km située au nord de la zone recherchée. Ocean Infinity a proposé d’explorer cette zone et de n’être payée qu’en cas de succès.

    Il reste improbable que l'on localise l'avion disparu

    Selon un email envoyé vendredi aux familles des passagers disparus du vol MH370, la Malaisie aurait tout juste accepté l’offre de l'entreprise américaine. Mais, basée sur les mêmes analyses, il reste donc hautement improbable que cette recherche aboutisse à localiser l’épave du Boeing 777.

    Les recherches australiennes, qui n’ont servi à rien dans l’enquête sur ce mystère, ont toutefois permis de réaliser des cartes détaillées du relief sous-marin dans une zone jusque-là non explorée, des informations très utiles à l’industrie pétrolière ainsi qu’aux entreprises de pêche en grande profondeur.

    → Pour approfondir : F. de Changy, Le Vol MH370 n’a pas disparu (éd. Les Arènes)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.