GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 13 Août
Mardi 14 Août
Mercredi 15 Août
Jeudi 16 Août
Aujourd'hui
Samedi 18 Août
Dimanche 19 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Birmanie: les rebelles rohingyas revendiquent une attaque contre l'armée

    media Un village rohingya entièrement brûlé dans l'Etat d'Arakane, en Birmanie, en septembre 2017. REUTERS/Soe Zeya Tun/File Photo

    En Birmanie, les rebelles rohingyas revendiquent ce dimanche 7 janvier 2018 l’attaque contre un camion de l’armée birmane dans l’Etat d’Arakan. Plusieurs membres des forces de sécurité ont été blessés vendredi par des mines artisanales, dans cette région de l’ouest du pays, théâtre de la répression militaire contre la minorité musulmane des Rohingyas ces derniers mois.

    Avec notre correspondante à Rangoun,  Eliza Hunt

    Des viols, des villages brûlés, des personnes qui meurent de faim. Selon l’Armée du salut des Rohingyas de l’Arakan (Arsa), la répression militaire continue aujourd’hui contre cette minorité musulmane.

    Dans un communiqué diffusé ce dimanche, l’Arsa l’annonce : elle n'a « pas d’autres choix que de combattre ». C’est donc bien elle qui est responsable de l’attaque de vendredi contre l’armée, précise la rébellion, sans donner davantage de détails.

    Selon les militaires, les Rohingyas étaient une dizaine lors de l’embuscade, et plusieurs membres des forces de sécurité birmanes ont été blessés.

    Le gouvernement birman accuse l'Arsa de retarder le retour des réfugiés

    Ce que l’Arsa demande dans son communiqué, c’est que les Rohingyas soient consultés pour toutes les décisions concernant leur futur. Mais selon le gouvernement birman, l’objectif de la rébellion est de retarder le retour des réfugiés en Birmanie.

    Ils sont plus de 650 000 à avoir traversé la frontière avec le Bangladesh, face aux violences de l’armée birmane après les attaques de l’Arsa contre des postes de police le 25 août dernier.

    Le retour des Rohingyas devrait commencer à partir du 23 janvier. Mais les détails restent flous. La semaine dernière, le Bangladesh a annoncé avoir envoyé une liste de 100 000 noms aux autorités birmanes. Une liste que le pays doit encore approuver.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.