GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Juillet
Mardi 17 Juillet
Mercredi 18 Juillet
Jeudi 19 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 21 Juillet
Dimanche 22 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Foot: Neymar annonce qu'il reste au Paris Saint-Germain
    Asie-Pacifique

    Le Cambodge commémore la chute des Khmers rouges sur fond de tensions

    media Le Premier ministre cambodgien Hun Sen lors de la cérémonie marquant le 39e anniversaire de la chute des Khmers rouges, à Phnom Penh, le 7 janvier 2018. REUTERS/Samrang Pring TPX IMAGES OF THE DAY

    Le Cambodge célébrait ce dimanche le 39e anniversaire de la chute des Khmers rouges. Le régime de Pol Pot s’était rendu coupable de la mort d’environ 2 millions de personnes entre 1975 et 1979. Le 7 janvier est un jour férié au Cambodge et une commémoration avait lieu ce matin dans la capitale, Phnom Penh. Un événement organisé par le parti au pouvoir dans un contexte politique compliqué ces derniers mois.

    Pour ce 39e anniversaire, le Premier ministre Hun Sen a pris la parole devant près de 40 000 Cambodgiens rassemblés à Phnom Penh pour commémorer « la Journée de la victoire » sur les Khmers rouges, le 7 janvier 1979.

    D’après les premiers chiffres avancés, l’évènement organisé par le Parti du peuple cambodgien – le parti au pouvoir – a attiré davantage de personnes cette année. Ces commémorations ont pourtant lieu dans un contexte politique particulièrement tendu, notamment avec la dissolution du principal parti d’opposition, à moins d’un an des élections générales.

    Le Parti du sauvetage national du Cambodge aurait selon les autorités cherché à renverser le gouvernement avec l’appui des États-Unis. Des accusations toujours rejetées par les élus et Washington.

    Un évènement critiqué

    Aujourd’hui, certains membres du parti dissout critiquent l’essence même de la Journée de la victoire organisée par le CPP, le parti au pouvoir depuis la chute des Khmers rouges en 1979.

    A la tête du gouvernement depuis 1998, le Premier ministre brigue dorénavant un nouveau mandat sans réel parti d’opposition engagée dans le scrutin de 2018. En marge des commémorations, dans son discours ce dimanche matin, Hun Sen s'est félicité d’avoir « évité un nouveau désastre à la nation » et dit vouloir assurer la « croissance de la démocratie », rappelant néanmoins que le pays « ne plie pas devant les pressions extérieures ».

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.