GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 22 Mai
Mercredi 23 Mai
Jeudi 24 Mai
Vendredi 25 Mai
Aujourd'hui
Dimanche 27 Mai
Lundi 28 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Philippines: l'affaire du vaccin anti-dengue Sanofi devant la justice

    media Le vaccin Dengvaxia de Sanofi présenterait un risque d'aggravation des cas de dengue pour les personnes vaccinées sans aucun antécédent de cette maladie. Reuters

    Près de 200 familles dont les enfants seraient tombés malades après avoir reçu le vaccin français Dengvaxia se sont présentées ce dimanche 7 janvier devant le procureur général à Manille. Ces familles pourraient entamer une action collective contre le laboratoire français, à l'origine du vaccin anti-dengue présenté comme le premier mis au point.

    Avec notre correspondante à Manille, Marianne Dardard

    Fin novembre, Sanofi publiait une mise en garde à propos d'un risque d'aggravation des cas de dengue pour les personnes vaccinées sans aucun antécédent de cette maladie qui peut être mortelle. Le vaccin a été depuis retiré du marché et la première campagne de vaccination mondiale suspendue dans l'archipel.

    Au moins deux enfants atteints par la dengue après avoir reçu le vaccin français sont morts, selon les autopsies réalisées par les médecins légistes du procureur général philippin. Il s'agit de deux fillettes : la première est décédée fin 2016, six mois après l'injection, la seconde le mois dernier, trois mois après sa vaccination.

    Plusieurs enquêtes sont en cours après la révélation par Sanofi d'un risque d'aggravation de la maladie pour les personnes sans aucun antécédent de dengue.

    Affaire politique

    L'affaire a également pris une tournure politique depuis que le précédent gouvernement est accusé d'avoir cédé au lobbying de Sanofi Pasteur. Aujourd'hui l'actuelle administration du président Rodrigo Duterte exige le remboursement des vaccins.

    Les députés philippins ont interrogé le représentant de Sanofi Pasteur Thomas Triomphe pour la région Asie-Pacifique fin décembre. Il avait alors démenti toute « négligence » de la part du laboratoire pharmaceutique, avant d'évoquer un retrait du vaccin potentiellement préjudiciable, dans un pays où 90% de la population a déjà été infectée par le virus.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.