GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Février
Jeudi 22 Février
Vendredi 23 Février
Samedi 24 Février
Aujourd'hui
Lundi 26 Février
Mardi 27 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    JO 2018: Séoul et Pyongyang confirment la tenue de discussions mardi

    media Les Sud-Coréens se préparent à organiser les Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang 2018. JUNG Yeon-Je / AFP

    Les deux Corées se préparent activement à leurs pourparlers « olympiques » prévus mardi 9 janvier 2018. Elles ont confirmé ce lundi l’heure de la rencontre, qui sera la première depuis plus de deux ans (décembre 2015 exactement). Pyongyang a aussi fait connaître dimanche la liste de ses délégués.

    Avec notre correspondant à Séoul,  Frédéric Ojardias

    L’objectif officiel des négociations est de préparer la venue d’une délégation nord-coréenne aux Jeux olympiques d’hiver prévus en février en Corée du Sud. Mais Séoul espère se servir de cette amorce de dialogue pour aborder d’autres sujets.

    Le Sud cherchera à soulever la question des rencontres de familles séparées par la frontière, ainsi que « des moyens d’apaiser les tensions militaires », assure ce lundi Cho Myoung-gyon, ministre sud-coréen de la Réunification et négociateur en chef aux pourparlers de mardi.

    La Corée du Nord ne semble pas fermer la porte à ces sujets, à en croire la composition de sa délégation. A sa tête se trouvera en effet un militaire, Ri Son-gwon, président du comité en charge des relations avec le voisin du Sud.

    Ri Song-gwon est aussi un partisan d’une ligne dure. Selon Séoul, il était le bras droit du général Kim Yong-chol, accusé d’avoir orchestré les deux attaques qui ont visé la Corée du Sud en 2010, et qui avaient fait 50 morts.

    L'argument de la réunification

    Pyongyang a au passage souligné qu’elle comptait aussi insister sur la nécessité de réaliser la réunification. Un scénario auquel Marianne Péron d’Oise, chercheuse à l’Institut de recherche stratégique de l’école militaire (Inserm) ne croit pas vraiment.

    ANALYSE
    C'est une option tactique qui permet de gagner du temps et de relancer un climat d'apaisement sur la péninsule coréenne.
    Marianne Péron d’Oise, chercheuse à l'Inserm 08/01/2018 - par Christophe Paget Écouter

    « On est dans le cadre d'un pays qui s'est séparé donc on imagine que c'est une anomalie [...], mais en même temps on voit bien la ruse diplomatique de la Corée du Nord en sortant la carte du rapprochement avec la Corée du Sud et en évoquant le mot magique de "réunification". C'est un pays apparemment isolé, sous sanctions, qui peut prendre des initiatives diplomatiques. Effectivement la tentation est grande de tendre la main vers le Sud pour mettre en échec la politique de sanction des Etats-Unis et réduire au silence les nombreuses menaces qu'a pu proférer Donald Trump. »

    De son côté, le président américain Donald Trump se dit en faveur du processus de dialogue ainsi enclenché. Dimanche, il a même déclaré être « absolument prêt à parler au téléphone » avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.

    → Écouter sur RFI : Vers un rapprochement de Pyongyang et Séoul ?

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.