GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Juillet
Lundi 16 Juillet
Mardi 17 Juillet
Mercredi 18 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 20 Juillet
Samedi 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    La Cour suprême indienne paralysée par une crise interne inédite

    media Un journaliste installe sa caméra devant la Cour suprême indienne, en 2014. Reuters/Anindito Mukherjee/Files

    Quatre juges de la Cour suprême indienne ont donné ce vendredi une conférence de presse révélant de graves dysfonctionnements au sein de cette institution, et accusant le président de la cour de violer les règles. Des violations qui pourraient remettre en cause toute son indépendance. La crise est ouverte et pourrait faire chanceler l'un des piliers de la démocratie indienne.

    Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

    C'est une attaque frontale et inédite contre le président de la Cour suprême. Quatre éminents juges de cette cour l'accusent d'enfreindre les règles d'attribution des affaires, définies généralement par ordre d'ancienneté des juges.

    Des avocats s'étaient déjà révoltés ces derniers mois contre le transfert soudain et sans raison de dossiers importants d'un juge à un autre.

    Ces changements arbitraires par le président pourraient indiquer qu'il existe un système de corruption au sein de la plus haute cour indienne, qui permettrait à certains plaignants d'influencer ce président de la cour pour choisir un juge plus favorable à leur cause.

    Système politique fragilisé

    Les accusations, portées par de tels magistrats, sont sérieuses et secouent l'un des piliers de la démocratie indienne, car la Cour suprême représente l'un des plus importants contre-pouvoir au gouvernement : c'est elle qui a par exemple condamné des ministres dans des affaires de corruption historiques, et qui doit bientôt se prononcer sur la légalité de la plus grande base de données biométriques au monde, constituée à marche forcée par le gouvernement indien malgré les possibles atteintes envers les libertés individuelles.

    → A (RE)LIRE : Inde: une journaliste prouve la vulnérabilité d'Aadhaar, énorme base de données

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.