GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 19 Juin
Mercredi 20 Juin
Jeudi 21 Juin
Vendredi 22 Juin
Aujourd'hui
Dimanche 24 Juin
Lundi 25 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Le commerce entre la Chine et la Corée du Nord a du plomb dans l’aile

    media A Tumen, la frontière entre la Chine et la Corée du Nord, le 30 août 2017. REUTERS/Sue-Lin Wong

    C'est la conséquence des sanctions internationales prises contre le régime de Pyongyang : selon des chiffres communiqués par Pékin, la Corée du Nord a vu en décembre son commerce avec la Chine s'effondrer de moitié sur an ! Un coup dur pour le royaume ermite pour qui la Chine représente la majorité des approvisionnements en biens et en énergie.

    Avec notre correspondante à Shanghai, Angélique Forget

    D'après le porte-parole de l'agence chinoise des douanes, le volume total des échanges commerciaux entre la Chine et la Corée du Nord a chuté de 50,6% en décembre sur un an. Et cela concerne aussi bien les exportations que les importations.

    Pékin, qui a longtemps été le fournisseur et le principal protecteur diplomatique de Pyongyang assure aujourd'hui appliquer pleinement les sanctions de l'ONU.

    La Chine dit avoir réduit ses ventes de pétrole, brut ou raffiné à la Corée du Nord. Pékin a ordonné aussi la fermeture de toutes les entreprises nord-coréennes sur le territoire chinois, et les autorités ont  renvoyé chez eux les  travailleurs migrants coréens.

    Les importations de charbon, de textiles, de fruits de mer en provenance du turbulent voisin coréen sont, par ailleurs, désormais interdites.

    La ligne du dialogue

    Mais Washington estime que la Chine pourrait aller encore plus loin en imposant un embargo pétrolier total à Pyongyang.

    Bien que les relations entre la Chine et la Corée du Nord se soient détériorées à mesure que Kim Jong-un accélère ses essais nucléaires et balistiques, Pékin continue de prôner le dialogue pour résoudre le dossier nord-coréen.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.