GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 20 Décembre
Vendredi 21 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Croissance: l'économie chinoise confirme son embellie sur l'année 2017

    media Des investisseurs chinois devant les informations en temps réel de la Bourse de Shanghai, ce jeudi 18 janvier 2018. JOHANNES EISELE / AFP

    En Chine, l’annonce du Bureau national des statistiques devrait rassurer les marchés. La croissance pour l’année 2017 est de 6,9 %. C’est nettement mieux que le taux que Pékin s’était fixé (6,5 %). L’année précédente, la Chine avait dû se contenter de son plus faible taux de croissance depuis un quart de siècle (6,7 %). Pour la première fois depuis 2010, la croissance est en augmentation. Mais les chiffres sont à prendre avec prudence.

    Avec notre correspondante à Pékin,  Heike Schmidt

    6,9 %. Le Bureau national des statistiques fait état d’une nette accélération du moteur économique chinois par rapport à l’année noire de 2016. Un rebond porté par d’importants chantiers d’infrastructures, un commerce extérieur revigoré et une solide consommation intérieure.

    L’économie de l'Empire du Milieu redémarre donc, et cela en dépit d’une campagne offensive contre la pollution et les surcapacités industrielles, avec à la clé des fermetures d’usines, notamment dans le secteur de l’acier et du charbon.

    Des statistiques à prendre avec recul

    Mais peut-on faire confiance à cet embellissement ? Les statistiques falsifiées sont légion. Un exemple : la zone économique de Binhai dans le port de Tianjin, qui se vend comme le « Manhattan chinois » ; les autorités de Binhai viennent d’admettre qu'elles avaient gonflé d’un tiers les chiffres en 2016.

    De même la Mongolie intérieure a admis avoir manipulé sa performance pour la production industrielle, qui était en réalité 40 % moindre que celle initialement annoncée. Les statistiques chinoises sont donc à prendre avec des pincettes.

    → À relire : La croissance mondiale se raffermit grâce à l'industrie

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.