GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Mai
Lundi 21 Mai
Mardi 22 Mai
Mercredi 23 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 25 Mai
Samedi 26 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    JO 2018: les deux Corées vont marcher sous le «drapeau de l’unification»

    media Pyeongchang: vue générale du site des JO d'hiver 2018. REUTERS/Kim Hong-Ji/File Photo

    Le réchauffement des relations se poursuit entre Séoul et Pyongyang. Les deux Corées ont confirmé hier qu’elles défileront ensemble à la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Pyeongchang qui se tiendront à partir du 9 février en Corée du Sud. Une équipe commune de hockey entrera également sur la glace dans le tournoi dames. Néanmoins, certains Sud-Coréens continuent d’observer ce rapprochement historique avec scepticisme.

    Avec notre correspondant à Séoul, Louis Palligiano

    C’est désormais officiel, les délégations du Sud et du Nord vont marcher conjointement sous le « drapeau de l’unification » lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang. Le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, a fait cette annonce hier et a indiqué que 22 athlètes nord-coréens compteraient parmi les participants. « Cette journée marque un moment historique à l’issue d’un long processus », a-t-il commenté.

    Question de l'équité sportive

    Le chef du CIO a également confirmé l’alignement d’une équipe féminine commune de hockey sur glace. Une initiative symbolique qui est loin de faire l’unanimité sur le plan sportif. En Corée du Sud, plusieurs pétitions ont été déposées pour dénoncer une décision qui nuirait aux joueuses sud-coréennes. Un avis que partage leur entraîneuse Sarah Murray. De son côté, la fédération suisse de hockey a soulevé un problème « d’équité sportive » car l’équipe coréenne unie disposerait ainsi de 35 joueuses au lieu de 22.

    Le problème du drapeau

    De nombreux Sud-Coréens voient aussi d’un mauvais œil l’annonce d’un défilé du Sud et du Nord sous la même bannière. Selon un récent sondage, près de 50% d’entre eux préfèrent que les deux Corées gardent leur drapeau respectif pour la cérémonie d’ouverture des Jeux de Pyeongchang.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.