GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Février
Vendredi 16 Février
Samedi 17 Février
Dimanche 18 Février
Aujourd'hui
Mardi 20 Février
Mercredi 21 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    La Corée du Nord s'affranchit des sanctions commerciales selon l'ONU

    media Un camion de carburant à Pyongyang, le 21 juillet 2017. AFP / Ed JONES

    La Corée du Nord est sous le coup des sanctions internationales suite au développement de son armement nucléaire, mais un rapport d'experts des Nations unies révèle qu'elle aurait réussi à exporter entre janvier et septembre 2017 des produits interdits, notamment du charbon, ce qui aurait rapporté environ 160 millions d'euros. L’organisation internationale accuse également Pyongyang de fournir des armes à la Syrie et à la Birmanie.

    Le document, signé par un groupe d’experts de l’ONU chargés de vérifier l’application des sanctions et destiné aux quinze membres du Conseil de sécurité, pointe les pratiques de Pyongyang pour poursuivre la vente de charbon, notamment dans des ports en Russie, en Chine, en Corée du Sud, en Malaisie et au Vietnam. Il évoque des pavillons de navire trompeurs, des transferts en mer de produits illicites entre navires et l'utilisation de documents frauduleux. Le tout pour masquer l’origine du charbon, présenté comme russe ou chinois à partir de documents falsifiés.

    De même, le régime de Kim Jong-un s’affranchit des interdictions de l’ONU et s’approvisionne en pétrole par de nombreux moyens, notamment en s’appuyant sur des étrangers, des entreprises étrangères et même des trafiquants. « Un effort coordonné entre les États membres [de l’ONU - NDLR] est crucial pour contrecarrer ces activités illicites rampantes », soulignent les experts à l’origine du rapport.

    En 2017, notamment à l’initiative de Washington, le Conseil de sécurité a imposé plusieurs séries de sanctions économiques à la Corée du Nord après que le pays a mené des tirs de missiles et un essai nucléaire. Les sanctions touchent notamment les exportations de charbon, de fer, la pêche, le textile et limitent l’approvisionnement de Pyongyang en pétrole.

    Vente d’armes à la Syrie et à la Birmanie

    Selon l’ONU, Pyongyang ne s’arrête pourtant pas là. Le document, qui fait aussi état des projets de coopération militaire avec des pays d'Afrique, d'Asie et dans le Pacifique, évoque des accords passés avec la Syrie et la Birmanie dans le domaine des missiles balistiques. Ces accords ne se restreignent pas aux armes conventionnelles et couvrent également des opérations cybernétiques dans le but de voler des secrets militaires.

    Les diplomates nord-coréens dans le monde continuent de jouer un rôle-clé dans le développement de programmes d’armement, fournissant un appui logistique aux transferts d’armes, des techniciens militaires et en contribuant à des opérations de renseignement.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.