GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 10 Novembre
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Maldives: situation politique tendue après la fermeture du Parlement

    media La police maldivienne est entrée de force dans le quartier général du MDP, le principal parti d'opposition du pays, pour mettre fins aux célébrations de ses partisans suite à la décision de la Cour suprême le 2 février 2018. AFP

    Aux Maldives, la situation politique se crispe depuis quelques jours. Dernier épisode en date, le Parlement a annoncé ce samedi 3 février sa fermeture et fait savoir que la session prévue lundi n'aurait pas lieu. De son côté, le gouvernement est entré en opposition frontale avec la Cour suprême. L'ONU s'inquiète.

    Article mis à jour après la réaction des autorités, dimanche 4 février

    Dans un bref communiqué, le Parlement des Maldives évoque des « mesures de sécurité » sans autres précisions pour justifier sa fermeture. Il ne dit pas non plus à quelle date pourraient reprendre ses travaux.

    Cette annonce ajoute de la confusion à une situation politique déjà tendue. Jeudi 1er février, la Cour suprême des Maldives a cassé les condamnations de plusieurs prisonniers politiques et exigé la réintégration de douze parlementaires qui avaient été démis de leurs mandats.

    Un double revers pour le chef de l'Etat Abdullah Yameen, notamment parce que la décision de la Cour suprême redonnait en théorie une majorité absolue à l'opposition. Ce dimanche, le gouvernement a réagi par la voix du ministre de la Justice.

    « Tout mandat d'arrêt de la Cour suprême contre le président serait anticonstitutionnel et illégal. Alors, j'ai demandé à la police et à l'armée de ne pas mettre en œuvre les ordres anticonstitutionnels », a dit Mohamed Anil.

    « Nous avons reçu des informations selon lesquelles des choses pourraient se produire et conduire à une crise nationale », selon lui. « Ces informations indiquent que la Cour suprême pourrait rendre une décision pour empêcher ou évincer le président du pouvoir », a-t-il ajouté.

    Dans une déclaration conjointe, les partis de l'opposition avaient au préalable expliquer s'attendre à une telle réaction. Ils craignent désormais « une escalade » et un risque de « violence » dans l'archipel.

    De son côté, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, appelle le gouvernement des Maldives à « respecter la décision importante de la Cour suprême ». Il appelle également toutes les parties « à la retenue ».

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.