GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Octobre
Vendredi 19 Octobre
Samedi 20 Octobre
Dimanche 21 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 23 Octobre
Mercredi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Sans surprise, le chef de l’Etat, au pouvoir depuis 35 ans, a été donné vainqueur du scrutin du 7 octobre, après plus de quatre heures de proclamation des résultats, département par département.

    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Jeux olympiques de Pyeongchang: quelle sera la délégation politique de Pyongyang?

    media Les artistes qui participent à la cérémonie d'ouverture des JO d'hiver de Pyeongchang (9-25 février) répètent leurs numéros, ce 5 février 2018. REUTERS/Kim Hong-Ji

    Un nouveau pas a été franchi entre la Corée du Nord et la Corée du Sud, à l’occasion des prochains Jeux Olympiques d’hiver. Pyongyang va envoyer Kim Yong-Nam, le chef de l’Etat de la Corée du Nord, pour assister cette semaine à la cérémonie d’ouverture des JO de Pyeongcheang.

    Kim Yong-Nam sera le plus haut responsable nord-coréen à se rendre au Sud depuis l’arrivée au pouvoir du président sud-coréen Moon Jae-in il y a quelques mois. Pour Séoul, c’est le signe que Pyongyang veut que les liens entre les deux Corées s’améliorent. Pour l’opposition, au contraire, c'est le signe de son peu d’intérêt pour les JO.

    Car si Kim Yong-Nam, 90 ans, est bien le président du Parlement nord-coréen, sa fonction est essentiellement honorifique – il reçoit les dirigeants étrangers en visite, représente Pyongyang à l’extérieur. C’est aussi un des rares dirigeants du pays à ne pas figurer sur la liste noire des Etats-Unis.

    Théoriquement son rang protocolaire commande qu’il soit reçu par le président sud-coréen. Si la rencontre a lieu, Moon Jae-in devrait lui dire sa volonté de renforcer les liens entre Nord et Sud, et son désir que Pyongyang ouvre un dialogue avec les Etats-Unis sur la dénucléarisation de la péninsule.

    Pour autant, certains espèrent que les trois dirigeants nord-coréens qui vont accompagner Kim Yong-Nam dans cette visite, et dont on ne connaît pas encore les noms, auront plus de poids politique que lui. Comme Choe Ryong-hae, considéré comme le véritable numéro 2 du régime, et plus à même selon les experts de transmettre et de recevoir des messages.

    à (re)lire: [Diaporama] Retour sur le premier match des hockeyeuses de Corée unifiée

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.