GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Février
Samedi 17 Février
Dimanche 18 Février
Lundi 19 Février
Aujourd'hui
Mercredi 21 Février
Jeudi 22 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Iran: les autorités annoncent que l'épave d'un avion de ligne disparu a été localisée
    • Syrie: 100 civils tués en une journée dans les bombardements sur un fief rebelle (nouveau bilan ONG)
    • JO-2018-dopage: un joueur de hockey sur glace slovène a été contrôlé positif (Tribunal arbitral du sport)
    • France: près des trois quarts des fruits et 41% des légumes non bio portent des traces de pesticides quantifiables (Générations futures)
    • JO-2018-danse sur glace: les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir champions olympiques, les Français en argent devant les Etats-Unis
    • Un Japonais remporte le droit de garde de 13 enfants nés de mères porteuses en Thaïlande
    Asie-Pacifique

    «Révolte des parapluies»: les jeunes leaders de l'opposition sont libres

    media Joshua Wong, Alex Chow et Nathan Law, à Hong Kong, le 6 février 2018. Reuters

    Ils étaient les figures du mouvement des parapluies, le mouvement pro-démocratie qui a fait trembler Hong Kong en 2014. Joshua Wong, Nathan Law et Alex Chow sont libres. La cour de dernière instance de Hong Kong, la cour d’appel final vient de libérer les trois leaders étudiants du mouvement des Parapluies, qui pendant 79 jours à l’automne 2014 avait bloqué certains axes de circulation de Hong Kong dans le but d’obtenir un mode d’élection plus démocratique du chef de la région administrative spéciale de Hong Kong.

    De notre correspondante à Hong KongFlorence de Changy 

    Quelques minutes après l'annonce que la cour d'appel final avait cassé la décision du mois d'août, Joshua Wong, le jeune leader hongkongais qui symbolise la révolte de la jeunesse étudiante s'adresse à un mur de caméras sur le parvis de la Cour d'appel final dans le centre de Hong Kong.

    Il est libre mais il n'est pas satisfait.

    Alex Chow, l'aîné des trois étudiants, qui au moment de la révolte des parapluies était étudiant en thèse de littérature et secrétaire géneral de la Fédération étudiante explique que la victoire est en demi-teinte : «  Bien sûr on comprend que beaucoup de gens vont célébrer le fait que nous ne soyons pas emprisonnés mais si on regarde le verdict en détail, il conclut que notre action de désobéissance civile est violente».

    Et c'est cet aspect là qui risque d'avoir des implications pour toute protestation future. Les juges ont indiqué leur souhait de rester en dehors des débats politiques et de s’en tenir à appliquer la justice.

    En 2014, le mouvement de désobéissance civile n’avait rien obtenu de concret mais les réformes proposées par Pékin ne furent pas non plus validées par le Parlement en juin 2015. Joshua Wong, Nathan Law et Alex Chow avaient été condamnés à 6 à 8 mois de prison ferme en août, après que le gouvernement a fait appel d’une première condamnation à des travaux d’intérêt général, une peine jugée trop faible par le gouvernement.

     

    On avait pu croire lorsque le gouvernement a fait appel de la sanction de travaux d'intérêt général que les juges étaient aux ordres et qu'ils obéissaient aux politiques mais maintenant le tribunal de dernière instance a invalidé ces condamnations, donc c'est quelque chose de très, très, important.
    Jean-Philippe Béja, directeur de recherche émérite au CNRS, spécialiste de Hong Kong 06/02/2018 - par RFI Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.