GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 22 Novembre
Vendredi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Corée du Nord: l'armée montre ses muscles à la veille des Jeux olympiques

    media Emission de timbres autour du 70e anniversaire des forces armées nord-coréennes. REUTERS/KCNA

    La Corée du Nord a organisé ce matin une nouvelle parade militaire, en plein centre de sa capitale et cela un jour avant la cérémonie d’ouverture des JO d’hiver de PyeongChang en Corée du Sud. La Corée du Nord a même avancé la date de l'anniversaire de son armée pour qu’elle tombe le 8 février. Un geste de défi, alors que le Nord vient à peine d’entamer une fragile détente avec son voisin du Sud ? Une délégation nord-coréenne d’environ 500 athlètes, supportrices, musiciens et responsables se trouve en effet en ce moment-même en Corée du Sud pour participer aux Jeux. Comment expliquer cette contradiction ?

    Avec notre correspondant à Séoul, Frédéric Ojardias

    Des tanks, des blindés, des camions transportant des soldats ont défilé malgré le froid glacial dans le centre de Pyongyang. La parade était plus réduite que les précédentes, et elle n’a pas été diffusée en direct par la télévision d’Etat.

    Aucun journaliste étranger n’était invité, ce qui pourrait signifier que le défilé avait avant tout un objectif interne : le régime a voulu montrer à sa population que si l’ennemi du Sud est supérieur d’un point de vue économique et accueille ses 2e Jeux olympiques, lui, reste supérieur sur le plan militaire.

    Démonstration martiale

    Cette démonstration martiale a aussi permis au Nord de rappeler qu’en dépit de la reprise du dialogue avec le Sud, il n’a aucune intention de renoncer pour autant à son statut autoproclamé de puissance nucléaire.

    La parade constitue enfin un revers pour le président sud-coréen Moon Jae-in, qui a beaucoup insisté pour inviter Pyongyang à des Jeux d'hiver baptisés « Jeux de la paix ».  Elle renforce les suspicions des sceptiques qui estiment que la participation du Nord aux Jeux est avant tout une manœuvre de propagande et que la détente actuelle ne devrait pas survivre à la trêve olympique.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.