GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 16 Septembre
Lundi 17 Septembre
Mardi 18 Septembre
Mercredi 19 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Négociations du Brexit: le chancelier autrichien Sebastian Kurz confirme «un sommet spécial» en novembre 2018
    • Parlement européen: pour Laurent Wauquiez (LR), Orban «a toute sa place au PPE» («Figaro»)
    • Plusieurs centaines de migrants évacués ce jeudi matin du centre de la ville de Nantes
    • Procès Bygmalion: la décision sur les recours de Sarkozy a été reportée au 25 octobre (cour d'appel)
    • France-CSG: 300 000 retraités bénéficieront en 2019 d'un geste fiscal (Philippe)
    • Guerre commerciale: le patron d'Alibaba Jack Ma renonce à sa promesse de créer un million d'emplois aux Etats-Unis (Chine nouvelle)
    • Japon: le Premier ministre Shinzo Abe a été réélu à la tête de son parti (officiel)
    Asie-Pacifique

    Jeux de Pyeongchang: le président sud-coréen rencontre la sœur de Kim Jong-un

    media Le président sud-coréen Moon Jae-in en discussion avec Kim Yong-nam, le chef d’Etat protocolaire du régime nord-coréen (d.) et Kim Yo-jong, la soeur de Kim Jong-un (c.), à Séoul, le 10 février 2018. Yonhap via REUTERS

    A Pyeongchang, les épreuves sur glace et sur neige ont commencé, et la diplomatie olympique continue. Le président sud-coréen Moon Jae-in a rencontré une délégation de haut niveau envoyée par la Corée du Nord à l’occasion des Jeux olympiques : Kim Yong-nam, le chef d’état protocolaire du régime et surtout Kim Yo-jong, la soeur du « dirigeant suprême » Kim Jong-un, en faisaient partie.

    Avec notre envoyé spécial à Pyeongchang, Frédéric Ojardias

    C’est la première fois depuis la division de la Corée, il y a 70 ans, qu’un membre de la famille régnante au Nord visite le Sud, et la rencontre fascine les Sud-Coréens.

    Le président Moon Jae-in a reçu le chef d’Etat protocolaire du Nord, Kim Yong-nam, âgé de 90 ans, et surtout la soeur de Kim Jong-un, Kim Yo-jong, âgée elle d’une trentaine d’années. Ils ont échangé poignées de main, sourires et amabilités... avant de déjeuner ensemble. La rencontre a duré trois heures.

    Selon des informations circulant à Séoul, Kim Yo-jong transmettrait à Moon Jae-in une invitation à un sommet à Pyongyang avec Kim Jong-un. Ce déjeuner est un symbole de plus de la détente permise par les Jeux olympiques, après la poignée de main publique entre Moon et Kim, hier, lors de la cérémonie d’ouverture.

    Rigidité américaine

    De leur côté, les Etats-Unis n’ont pas vraiment joué le jeu. Mike Pence a profité de sa venue pour critiquer à plusieurs reprises les violations des droits de l’homme au Nord. Lors de la cérémonie ce vendredi, il a refusé de serrer la main des responsables nord-coréens assis juste derrière lui. Il a même refusé de se lever lors du défilé conjoint des athlètes sud et nord-coréens. Un geste qui frise la grossièreté à l’égard du pays hôte.

    Pence a aussi boycotté la réception des chefs d’Etat hier soir, pour éviter de croiser les Nord-Coréens. Un boycott très commenté ce matin dans la presse locale.

    En méprisant aussi ouvertement les efforts du président sud-coréen pour apaiser les tensions avec le Nord, le vice-président américain apparaît comme raide et buté, et son comportement aggrave les inquiétudes des Sud-Coréens, qui redoutent que Washington ignore leurs positions dans la crise avec le Nord.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.