GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 22 Novembre
Vendredi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Thaïlande: des centaines de personnes manifestent contre «la dictature»

    media Des manifestants anti-junte à Bangkok, Thaïlande, le 10 février 2018. REUTERS/Soe Zeya Tun

    En Thaïlande, l’agacement de la population thaïlandaise face à la junte en place depuis presque quatre ans devient de plus en plus aigu. Samedi 10 février, une manifestation a rassemblé environ 500 personnes dans le quartier historique de Bangkok pour dénoncer le régime militaire et réclamer des élections. Contrairement aux fois précédentes, la police s’est contentée d’observer et n’a pas procédé à des arrestations.

    Avec notre correspondant à Bangkok, Arnaud Dubus

    C’est aux cris de « Nous voulons des élections » et « nous détestons la dictature » que plusieurs centaines d’opposants se sont rassemblés près du monument de la démocratie, lieu emblématique des manifestations contre les gouvernements militaires.

    Les organisateurs étaient des étudiants, des militants et des avocats contre lesquels des mandats d’arrêts ont déjà été émis pour leur participation à d’autres manifestations.

    La police s’est contentée cette fois-ci de contenir les manifestants afin qu’ils ne débordent pas sur la chaussée. La manifestation était d’ampleur limitée mais elle n’en est pas moins significative.

    Tous les samedis

    Malgré les arrestations, la junte ne parvient plus à intimider les opposants, lesquels deviennent de plus en plus audacieux. Leur principale demande est l’organisation d’élections avant la fin de l’année, comme le chef de la junte, le général Prayut Chan-ocha s’y était engagé avant de revenir sur sa promesse.

    Les opposants ont annoncé qu’ils manifesteraient tous les samedis jusqu’à ce que des élections soient organisées. En Thaïlande, plus la contestation monte, plus la junte semble se crisper sur ses positions et repousser le retour à la démocratie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.