GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Jeudi 18 Avril
Vendredi 19 Avril
Aujourd'hui
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Droits de l'homme en Chine: «Ce que fait la France est largement insuffisant»

    media Le dissident chinois Hu Jia, en septembre 2012. RFI/Stéphane Lagarde

    A l’approche du Nouvel An chinois, les diplomates occidentaux rendent visite aux militants et défenseurs des droits humains en Chine. Hu Jia, lauréat du prix Sakharov en 2006, a reçu la visite d’une délégation de diplomates occidentaux pour s’entretenir sur ses conditions de vie, mercredi 14 février.

    Depuis quatre ans et à la veille du Nouvel An chinois, les diplomates allemands, hollandais, suédois et américains s’entretiennent avec les défenseurs des droits de l’homme chinois pour faire le point sur leur situation. Joint par RFI, Hu Jia a salué les efforts du gouvernement allemand pour venir en aide aux dissidents.

    « Pendant les mandats du Premier ministre, Angela Merkel a tenu à rencontrer les citoyens chinois à chaque visite en Chine, souligne-t-il. Les autres dirigeants, que ce soient les ministres, le vice-Premier ministre ou l’ambassadeur allemand suivent son exemple. C’est probablement parce que l’Allemagne ayant subi le nazisme et le communisme, est particulièrement sensible aux questions des droits humains. »

    En revanche, le lauréat du prix Sakharov en 2006 est plus critique vis-à-vis de la politique française au sujet des droits de l'homme en Chine. « Pour parler honnêtement, ce que fait la France est largement insuffisant, regrette-t-il. Bien que je sois au courant que le président Macron est très sensible à la mort de Liu Xiaobo et à la situation de Liu Xia. Mais c’est largement en deçà de ce que fait l’Allemagne. Donc j’espère que le jeune président Macron, sensible et plein d’audace, fera des exploits dans le domaine des droits de l’homme. »

    Mais pour lui, le rôle le plus important de la Chine sur le plan international pourrait la donne : « Les dirigeants français ne tarderont pas à rendre visite à Pékin tous les ans, j’espère qu’ils puissent au moins faire comme l’Allemagne. La France est un grand pays en Europe, et sur le plan international, membre permanent du Conseil de sécurité de l'ONU. C’est son devoir de défendre les valeurs essentielles, alors que l’Allemagne n’est même pas membre permanent du Conseil. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.