GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 23 Octobre
Jeudi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Pakistan: un pédocriminel, tueur en série présumé, condamné à mort

    media La police pakistanaise encadre le van dans lequel Imran Ali est transféré à la cour antiterroriste de Lahore, le 24 janvier 2018. REUTERS/Mohsin Raza

    Au Pakistan, un homme a été condamné à la peine de mort, samedi 17 février, pour avoir violé et tué une fillette de six ans. Ce tueur en série présumé était devenu l'ennemi public numéro un dans le pays.

    Avec notre correspondante à Islamabad, Solène Fioriti

    A l'annonce du verdict, la mère de la petite Zeinab a crié justice. Puis elle a réclamé la pendaison publique pour le meurtrier de sa fille. Imran Ali, 24 ans, était un voisin. Il est aussi l'un des hommes les plus haïs du Pakistan. Son ADN a été retrouvé sur le corps de la fillette, ainsi que sur six autres dépouilles d'enfants.

    Lui a avoué en avoir tué huit, quand la police recense au moins douze meurtres, souvent précédés de viols. Tous se sont produits dans Kasur, une grande ville de l'ouest pakistanais. La justice l'a condamné samedi à quatre peines de mort pour enlèvement, viol, meurtre et acte terroriste - un chef d'accusation qui recouvre au Pakistan les crimes les plus graves. Il repassera devant les juges pour ses autres victimes présumées.

    Une ville déjà touchée par la pédocriminalité

    La découverte du corps de Zeinab, jeté dans une décharge, a bouleversé le pays. Et surtout embrasé Kasur, où des maisons de policiers ont été incendiées, et deux manifestants tués.

    Car en 2015, la ville avait déjà fait les gros titres pour un scandale pédophile. Quelque 280 enfants avaient été filmés pendant qu'ils étaient abusés sexuellement. Leurs familles avaient ensuite été victimes de chantage, contre la menace de diffuser les images. Dans cette affaire, trois suspects ont été condamnés cette semaine à la prison à perpétuité.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.