GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Février
Dimanche 17 Février
Lundi 18 Février
Mardi 19 Février
Aujourd'hui
Jeudi 21 Février
Vendredi 22 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Fraude fiscale: le géant bancaire suisse UBS, condamné à une amende record de 3,7 milliards d'euros, va faire appel (avocats)
    • L'émissaire nord-coréen pour les Etats-Unis arrive à Hanoï avant le sommet Trump-Kim (journaliste AFP)
    • Affaire Benalla: «La sécurité du président de la République a été affectée» (président commission d'enquête sénatoriale)
    • Les Etats-Unis utilisent des «accusations imaginaires» pour sortir du traité INF (Vladimir Poutine)
    • Affaire Benalla: la commission d'enquête demande la fin des «collaborateurs officieux» de Macron (rapport)
    • France: la commission sénatoriale demande des poursuites contre Benalla, ex-proche de Macron, pour «faux témoignage»
    • Affaire Benalla: la commission d'enquête sénatoriale met en cause le témoignage de trois hauts responsables à l'Élysée (lettre à Larcher)
    • Amender le «filet de sécurité» («backstop» en anglais) est la seule solution pour éviter un Brexit dur le 29 mars (Hunt)
    • Affaire Bygmalion: le Conseil constitutionnel est saisi d'un recours de Nicolas Sarkozy contre un éventuel procès (avocat)
    • Affaire Benalla: la justice n'est pas «sous pression» affirme la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, sur France Info
    • Devant les deux chambres du Parlement réunies, Vladimir Poutine promet aux Russes une amélioration de leur situation «dès cette année»
    Asie-Pacifique

    Acier: Pékin exhorte les Etats-Unis à «refréner leurs mesures protectionnistes»

    media Un ouvrier dans une usine de métallurgie à Hefei dans la province de Anhui en Chine. REUTERS/Stringer

    Donald Trump veut taxer les importations d'acier et d'aluminium. Une déclaration qui provoque une pluie de réactions : Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne assure que l'UE ne « restera pas les bras croisés ». En Allemagne, l'association de la sidérurgie dénonce des mesures « qui violent les règles de l'OMC ». Le Canada qualifie la mesure « d'inacceptable ». La Chine, que Donald Trump vise en particulier avec cette mesure, a réagi aussi, mais cherche paradoxalement à calmer le jeu.

    Avec notre correspondante à Shanghai, Angélique Forget

    Pékin ne semble pas vouloir entrer dans une guerre commerciale avec Washington. La porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères indique que si d'autres pays emboitent le pas aux Etats-Unis, cela aura un grave impact sur l'ordre du commerce mondial. Comprendre : la Chine ne va pas répliquer par des mesures de rétorsion équivalentes.

    D'abord parce que cette mesure n'aura en fait qu'un faible impact en Chine, puisque l'acier chinois ne représente que 2% des importations américaines. Et puis, deuxième raison : Pékin compte bien profiter de cette déclaration de Donald Trump pour s'afficher une fois de plus en acteur mesuré et montrer au reste du monde que les Etats-Unis constituent, bien plus que la Chine, une menace pour le système commercial mondial.

    Un haut responsable de l'association chinoise du fer et de l'acier a quant à lui déclaré que les conséquences pour la Chine n'étaient pas importantes, et que les déclarations de Donald Trump feraient beaucoup de mal à l'industrie américaine, à l'heure où la Chine en est, elle, à son apogée.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.