GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 18 Décembre
Mercredi 19 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Agressions sexuelles: le cardinal George Pell devant la justice australienne

    media Le cardinal George Pell se rend à une audience au tribunal de Melbourne en juillet 2017. Mal Fairclough / AFP

    Le numéro trois du Vatican, le cardinal australien George Pell, fait de nouveau face à la justice pour des faits présumés d’agressions sexuelles. Ce lundi 5 mars s'ouvre à Melbourne un mois d’audiences pour déterminer si un procès doit se tenir. Près de 50 témoins pourraient comparaître.

    George Pell est en congé pour pouvoir combattre les accusations portées contre lui. Le prélat de 76 ans, l'un des plus proches conseillers du pape François, a été inculpé en juin 2017 pour « des délits d'agressions sexuelles » qu'il dément catégoriquement.

    Les détails et la nature précise des faits présumés n'ont pas été rendus publics. Les autorités se contentent d'évoquer des plaignants multiples. Mais les médias ont révélé que figurent parmi ces plaignants deux hommes aujourd'hui âgés d’une quarantaine d’années qui auraient subi des attouchements de la part de George Pell lors d'une séance de jeux dans la piscine de Ballarat, près de Melbourne, dans les années 1970. Celui qui est devenu grand argentier du Vatican n'était encore alors qu'un simple prêtre.

    L'audience devant le tribunal de Melbourne doit durer quatre semaines. Une cinquantaine de témoins, dont des anciens enfants de choeur, pourraient être appelés à la barre. Conformément à la loi australienne, les témoignages des plaignants se tiendront à huis clos. Deux semaines d'audiences seront donc interdites au public.

    Le cardinal australien aurait agressé des enfants jusqu'en 2001, date à laquelle il a été nommé archevêque. Il assistera à toutes les audiences au tribunal de Melbourne, qui devront déterminer si un procès doit se tenir ou pas. La défense de l'homme d'Eglise a déjà annoncé qu'il plaiderait non coupable.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.