GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Emmanuel Macron à Boris Johnson: «L'avenir du Royaume-Uni ne peut se trouver qu'en Europe»
    • Brexit: Boris Johnson «veut un accord», «encouragé» par sa rencontre, mercredi, avec Merkel
    • Séoul indique vouloir rompre un accord de partage de renseignements militaires avec Tokyo (présidence)
    • Kosovo: Le Parlement a été dissous par les députés, signale l'AFP
    • Syrie: le régime va permettre aux civils de sortir de la province d'Idleb (agence officielle Sana)
    • Chine: des morts et des disparus dans des coulées de boue dans une région montagneuse du sud-ouest du pays (autorités)
    • Inde: spectaculaire arrestation de Palaniappan Chidambaram, ancien ministre des Finances devenu l'un des leaders de l'opposition
    • Ce 22 août, la Russie a lancé «Fedor», son premier robot humanoïde, vers la Station spatiale internationale
    • Texas: douzième exécution depuis le début de l'année aux États-Unis
    Asie-Pacifique

    A New Delhi, la rivière sacrée Yamuna souillée par les eaux usées

    media A New Delhi, plus de la moitié des eaux usées est rejetée dans la rivière Yamuna, sacrée pour les hindous, sans être traitée. DOMINIQUE FAGET / AFP

    A New Delhi, seulement la moitié des 20 millions d'habitants est raccordée au réseau de traitement des eaux usées. Le reste des déchets part directement dans la rivière.

    Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

    Salpa vit en plein cœur de New Delhi, dans une petite maison au bord de la rivière Yamuna. Ce cours d'eau, sacré pour les hindous, est aujourd'hui souillé par les déchets et les eaux usées qui sont relâchées, non traitées, à quelques centaines de mètres en amont. Cette femme d'une cinquantaine d'années regarde tristement cette eau saumâtre et quasiment stagnante.

    « Il y a encore dix ans, la rivière était propre, raconte-t-elle. On l'utilisait pour cuisiner ou nettoyer la vaisselle. Maintenant si nous faisons cela, nous avons peur que les enfants tombent malades. Moi, je me lave tout de même dedans, car on dit que rien ne peut arriver de mal en se baignant dans la déesse Yamuna. »

    A New Delhi, plus de la moitié des eaux usées sont envoyées directement dans la rivière sans être traitées. Les autorités ont lancé la construction de nouveaux canaux pour les isoler, mais cela ne sera pas suffisant pour sauver la rivière. « Le vrai progrès arrivera quand on augmentera la quantité d'eau qui s'écoule, car aujourd'hui, on pompe tellement en amont que la rivière n'est qu'à 10 % de son niveau normal, explique Ravi Agrawal, de l'association Toxics Link. La situation est inédite : l'humanité n'a jamais connu de villes de 20 millions d'habitants. »

    En Inde, les deux tiers de la population vivent encore dans les campagnes. Les villes, qui sont déjà parmi les plus peuplées du monde, vont connaître dans les décennies à venir une croissance phénoménale. Le gouvernement estime que 25 personnes vont rejoindre ces cités chaque minute, créant d'énormes défis en termes d'infrastructures, et particulièrement concernant le retraitement des eaux usées.

    A New Delhi, une compagnie locale a récemment ouvert une petite centrale pour transformer ces eaux usées en eaux potables, mais ce n'est pour l'instant qu'à toute petite échelle.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.