GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Juillet
Jeudi 19 Juillet
Vendredi 20 Juillet
Samedi 21 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 23 Juillet
Mardi 24 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Chine: Xi Jinping réélu président pour cinq ans

    media Le président chinois Xi Jinping prête serment devant l'Assemblée nationale populaire après avoir été réélu pour un deuxième mandat de cinq ans, le 17 mars 2018. Greg Baker / AFP

    Sans surprise, Xi Jinping a été réélu ce 17 mars à la présidence de la Chine pour un deuxième mandat de cinq ans, lors d'un vote à l'unanimité en faveur de l'homme fort de Pékin, seul candidat à se présenter devant les députés.

    Moins d'une semaine après avoir obtenu une réforme de la Constitution chinoise qui lui permettra de se représenter à la tête de l'Etat autant de fois qu'il lui plaira, Xi Jinping, 64 ans, a été élu par les 2 970 députés présents à la session plénière annuelle de l'Assemblée nationale populaire.

    Ce 17 mars, Xi Jinping a fait encore mieux que lors de sa première élection en 2013, lorsqu'un député avait voté contre lui et trois autres s'étaient abstenus, soit un taux d'approbation de 99,86 %.

    Réélu pour un nouveau mandat de cinq ans, il pourra ainsi se représenter en 2023, date à laquelle il aurait dû passer la main sans réforme de la Constitution. Un nouveau vice-président, Wang Qishan, 69 ans, a été un peu moins bien élu que lui, récoltant... un vote contre.

    Eliminer les opposants

    L'issue du scrutin présidentiel ne faisait guère de doute, tant Xi Jinping a assis son autorité depuis son arrivée à la tête du Parti communiste chinois (PCC) fin 2012.

    Après avoir placé des hommes à lui aux postes-clés, il concentre les pouvoirs comme aucun dirigeant ne l'a fait depuis au moins un quart de siècle... aux dépens du Premier ministre Li Keqiang, qui doit être pour sa part réélu ce 18 mars par l'Assemblée nationale populaire.

    Ces cinq dernières années ont été marquées par une lutte contre la corruption, qui a sanctionné au moins 1,5 million de cadres du PCC, selon un chiffre officiel. Xi Jinping est soupçonné de s'être servi aussi de cette campagne pour éliminer des opposants internes.

    (Avec agences)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.